The Island of the damned est un forum post Apocalyptique rassemblant un grand nombre de créatures surnaturelles.
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 

 CONTEXTE ♠ Il était une fois, sur une île…

Chef de meute ♛ Fondateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 514
Points RP : 335
Date d'inscription : 22/04/2017


Partie I -
LA CREATION




-3000 av. J.-C.

Parce que tout est une question de commencement. Qui créa réellement la Terre ? Le big bang ? Dieu ? Chacun sa propre idée. Chacun sa propre croyance, son propre raisonnement. Mais la réalité est proche de celle que l’on peut lire dans les récits bibliques. Dieu créa la Terre et voulut la peupler de ce qu’il pourrait décrire comme étant sa plus belle création. Le genre humain. Tout semblait si beau. Tout, avant que l’instinct ne fît le reste. La cupidité. La destruction. La faille dans le tout premier système de l’humanité. Ses premiers enfants n’étaient pas des anges ni des démons, comme on peut le lire dans les livres mais bien des hommes. Quatre enfants. Quatre êtres identiques dans leur apparence mais pourtant bien différents. Des enfants avides de pouvoir, de sang, de territoire, voulant chaque jour toujours plus. Caïn était l’aîné. Il était sans doute le plus instable, le plus incontrôlable. Avide de posséder tout ce qu'il désirait, il ne connaissait pas le moindre sens de la moralité, n'avait ni cœur ni compassion. Il n’était que haine, colère et mépris. Abel, le second, était quant à lui plus sage que son frère. Réservé, calme, proche de la nature. Gaïa était son unique amour. Il ne voyait en elle que beauté et pureté. Son innocence le rendait faible, naïf, doux et aimant. Et enfin, il y avait Ève et Adam, les deux petits derniers. Jumeaux, fusionnels, inséparables. Leur désir était bien tout autre. Avide de luxure, ils désiraient créer davantage afin de compléter le monde de leur père. Ils n’agissaient que sur l’instinct mais la Terre que Dieu avait créé pour eux restait bien vaste pour des personnes telles que ses enfants. Et la guerre était inévitable.

Caïn fut le premier damné. Rongé par ses envies de pouvoirs et de conquête, il tua son frère, Abel, le favori du père. Un crime qui fut jugé impardonnable. Pour le punir de son acte, Dieu le bannit, le condamnant à une vie éternelle remplie de supplices et de solitude. Il le condamna à errer seul dans la nuit. La nourriture n’avait plus aucun goût et le sang humain était la seule chose dont il rêvait. Mais comment se nourrir, alors que l’humanité ne se comptait qu’en nombre de trois êtres désormais ? Abel fut ressuscité, mais à quel prix ? Afin qu’il n'eût plus à craindre les représailles de son frère, Dieu lui offrit un pouvoir, qui deviendrait la malédiction de son fils. Abel se vit recevoir un pouvoir, mais surtout une malédiction. Son amour pour Gaïa le conduisit à se rapprocher d'elle plus que de raison, se transformant en un loup sauvage à chacune de ses pleines lunes. L’innocence devint solitaire, et de solitaire, il devint un monstre suite à de nombreuses nuits d’agonie. Adam et Ève furent quant à eux séparés après avoir commis le péché de chair. Ève fut conduite dans un monde afin de se purifier de ses envies de fécondité, quant à Adam, il se vit finir ses jours plus seul que jamais. Quatre enfants, quatre êtres destinés à devenir les créateurs des différentes races qui arpenteraient la Terre. Caïn créa les vampires ; Abel, les Lycans ; Ève, deviendra celle que l'on nommera la Mère de tous, la Mère de toutes les autres créatures surnaturelles ; quant à Adam, il donnera à la race humaine une seconde chance. L’humanité, la plus faible des races mais pourtant, la plus imposante.

Mais la Terre, restant un lieu vaste, finit par suffire et un point d’entente fut enfin trouvé. Un pacte fut créé afin que chacun puisse vivre de son côté. Un pacte infaillible, indestructible, signé du propre sang des créateurs, basé sur le secret de l'existence des uns mais aussi des autres. Seule la race humaine était connue de tous, de par son grand nombre et pour posséder 80% de la superficie de la terre mais les autres ignoraient tout sur les uns et les autres. Les vampires, par défaut, ressemblant à l'homme, se mélangèrent à eux afin de se nourrir à la condition de ne jamais se dévoiler pour respecter le pacte et la règle de la discrétion. Les Lycans, eux, se réfugièrent dans les bois, les marais, dans des coins loin de tous les hommes, restant proches de la nature et de leur gène. Ils firent la promesse de ne jamais s’approcher des hommes afin de les préserver et de les protéger de leur malédiction. On les oublia en un rien de temps. Quant à Ève, elle créa un lieu ignoré de tous. Le Purgatoire. Nul ne sait encore aujourd’hui où il se trouve. Dans le secret le plus total, elle créa ses enfants afin de ne jamais être seule. Des Djinns, des Polymorphes, des Léviathans, des êtres maléfiques et sans grande conscience. Restant cloîtrés, elle les condamna à se dévorer entre eux. Adam quant à lui possédait pratiquement l'intégralité de la terre. Étant donné le nombre de ses enfants, il autorisa les fils de Caïn à se nourrir tant que cela restait raisonnable, et, un peu plus tard, il fit un pacte avec sa sœur, permettant à ses enfants d’emporter de temps en temps un humain afin qu’ils puissent se nourrir de chair fraîche, tant que les siens ignoraient absolument tout de l’existante des créatures surnaturelles. Mais afin de se protéger, certains hommes développèrent de façon instinctive des pouvoirs. Les sorciers virent alors le jour.

Le secret et le pacte furent bien gardés durant des milliers d'années permettant ainsi aux races de vivre sans la moindre conscience de l'existence des uns et des autres. Les vampires ignorant tout des Lycans, ces derniers ignorant tout des enfants d’Ève. Dans le fond, tout allait dans le meilleur des mondes au pays des monstres. Pas de connaissance, pas de tuerie. Enfin, jusqu'à ce qu'une faille fût produite et que la réalité éclatât à la tronche des hommes des milliers d'années plus tard, en 2040. Adam avait créé l'humanité, et l'avait dotée d'une capacité qui dépassait de loin les forces surnaturelles des autres. La fourberie, l’intelligence, la réflexion, mais surtout…. L'instinct de survie qui se trouvait être le meilleur de tous les atouts…  

NERION



Irish's Alpha
I WAS BROKEN FROM A YOUNG AGE, TAKING MY SOUL INTO THE MASSES. WRITE DOWN MY POEMS FOR THE FEW, THAT LOOKED AT ME, TOOK ME, SHOOK ME, FEELING ME. SINGING FROM HEART ACHE FROM THE PAIN. TAKE UP MY MESSAGE FROM THE VEINS. SPEAKING MY LESSON FROM THE BRAIN. SEEING THE BEAUTY THROUGH THE PAIN.



♠️ LITTLE BADASS'S FATHER ♠️
Revenir en haut Aller en bas
http://the-island-of-damned.forumactif.com
Chef de meute ♛ Fondateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 514
Points RP : 335
Date d'inscription : 22/04/2017


Partie II -
L'Île des Damnés

2045 - Une nouvelle ère


Cinq ans, c’est le temps qu’il fallut à l’humanité pour créer son propre coup d’état, profitant d’une apocalypse qui devenait de plus en plus inévitable. C’est en 2040, dans l’Etat de l’Iowa, que le premier vampire fut découvert. Tout ça, causé par la création d’un jeune vampire trop imprudent. Une découverte qui allait changer la face du monde alors que celui-ci se voyait rongé de jour en jour. La crise économique mondiale n’avait jamais été aussi intense. Les pays se déchiraient entre eux, les guerres battaient leur comble de partout dans le monde. Les émeutes devenaient incontrôlables. Tout n’était plus que chaos. Tyler Black fut découvert en train de se nourrir au cou d’une jeune innocente dans la nuit du 3 mars 2040. Une découverte qui restera secrète. Enfermé dans la prison d’état de Washington, il fut torturé, interrogé sur l’existence des siens, et fut condamné à devenir un sujet d’expérience. Affaibli par ce qui lui fut imposé, il lâcha le morceau sur l’existence de River Crow, cette petite ville d’Irlande, soi-disant l'Eldorado des hommes. Une ville dirigée par le Roi de tous les vampires, Léandre McGuiness. L’Irlande. Une île, un lieu reclus, confiné... Quoi de plus parfait pour y enfermer le Mal ?

Une chasse aux monstres fut ouverte dans le monde par les autorités secrètes des différents pays. La CIA pour les Etats-Unis, Interpole pour l’Europe, les différentes mafias Russes et Japonaises furent misent au parfum afin de se lancer dans une véritable chasse aux sorcières. Si les vampires existaient, d’autres créatures devaient sans le moindre doute, elles aussi, vivre paisiblement alors que l’humanité se déchirait. Personne ne vit rien venir. Pas même le Seigneur des vampires qui se croyait intouchable du haut de son trône maudit. Et pourtant… Les créatures furent trouvées, enfermées dans des prisons, séquestrées en attendant le jour du Jugement Dernier. Dans le secret le plus total, on fit construire tout autour de l’Irlande un portail indestructible. Haut de vingt-cinq mètres, électrisé, infranchissable, n’affichant aucune porte de sortie. Il aura fallu trois ans à l’humanité pour construire cette prison grande de la taille de l’Irlande. Trois ans, pour avouer à l’humanité l’existence de tous ces monstres, créant une panique mondiale et une cohabitation impossible. Les hommes se lançant à la chasse aux monstres. Laissant parler leur instinct de survie. Chasser, ou être chassé. Leur choix était fait.

Trois ans pour détruire un pacte, un secret vieux de presque 5 milliards d’années. Mais c’était sans compter sur ce bâtiment en béton que l’on fit construire en plein centre de l’Île. Une immense bâtisse sans fenêtre, et ne possédant qu’une seule porte d’entrée. Une prison, un laboratoire, personne ne peut réellement dire de quoi il s’agit. On y enferma un certain nombre de créatures afin de les étudier. Leur comportement, leur système, leurs faiblesses. Des scientifiques furent engagés, venant du monde entier, afin de trouver comment les détruire. Inventant des maladies, des virus qui contamineraient la population. En réalité, il aura fallu un seul homme, une seule fuite, pour conduire les créatures surnaturelles à leur propre perte. Car tous finiraient vite dans un nouvel Enfer. Le leur. Alors qu’ils se pensaient puissants, au sommet de la chaîne alimentaire, ce sont désormais eux les victimes. Eux, les proies. Eux que l’on chasse.

C’est en 2043 que l’assaut fut donné sur River Crow et, avec cela, le commencement d’une nouvelle ère. Le gouvernement prit la ville d’assaut, la bombardant, faisant de nombreuses victimes parmi les hommes, mais également les vampires. Une liste des têtes à faire tomber leur fut donnée ; dessus figurait le nom de Léandre McGuiness, ainsi que celui de son frère, Wellan. Affaiblis par des rayons UV, presque au bord de la mort, on les conduisit en plein cœur de Tullamore, là où se trouvait la prison. Torturés, affaiblis, le dirigeant de la race Caïnite fut anéanti en une fraction de seconde. Les hommes reprirent le pouvoir sur l’Irlande, et y firent débarquer les créatures venues du monde entier avant de condamner l’intégralité de l’Île, y compris ses habitants. Des sacrifiés pour le bien de l’humanité. Des sacrifiés dont la longévité de vie ne tiendrait plus qu’à un fil. Pourtant, le respect, les lois, l’entraide, est une chose innée en tout être. Même parmi les plus imprévisibles.

Une fois affaiblis, on libéra Léandre et son frère, leur permettant de rentrer en Irlande du Nord. Découvrant après un an d’enfermement leur nouveau monde, une Irlande détruite, mis à feu et à sang par des créatures dont ils n’avaient jamais entendu parler, les deux frères se serrèrent enfin la main après des centaines d’années de guerre et se promirent de se protéger mutuellement. La survie des leurs ne dépendrait que d’eux, désormais. C’est alors qu’ils convoquèrent les chefs des différents clans et races afin de se réunir autour d’une table ronde. Léandre et Wellan, représentant des Vampires, Aindreas, Aodh et Daryl An’sionnach, représentant des Lycans, Amarok Donoma et Scott Boyle, représentants des hommes, les polymorphes Willow et Holly Osborn et enfin les sorciers venus de Finlande Heikki et Lahja Veivilhäinen prirent le temps de discuter et de trouver un arrangement. L’Irlande serait assez grande pour eux tous. De leur sang, tel que l’avaient jadis fait leurs Créateurs, ils signèrent une trêve, permettant à chacun de vivre dans une partie de l’Ile, divisant ainsi cette immense Prison en cinq. Une trêve bien faible, mais pourtant obligatoire pour la survie de tous. Il n'y a qu'en s'alliant entre eux que la prison de Tullamore pourra tomber, leur permettant ainsi de libérer leurs frères et sœurs qui y sont enfermés. L’île des damnées n’aura jamais raisons d’eux… L’humanité ne l’emportera pas… Car l’instinct de survie, le droit d’exister siège également en eux.  

Bienvenue en Irlande… Bienvenue aux damnés… Bienvenue sur l’Île… Bienvenue… en Enfer…


NΞRIOИ



Irish's Alpha
I WAS BROKEN FROM A YOUNG AGE, TAKING MY SOUL INTO THE MASSES. WRITE DOWN MY POEMS FOR THE FEW, THAT LOOKED AT ME, TOOK ME, SHOOK ME, FEELING ME. SINGING FROM HEART ACHE FROM THE PAIN. TAKE UP MY MESSAGE FROM THE VEINS. SPEAKING MY LESSON FROM THE BRAIN. SEEING THE BEAUTY THROUGH THE PAIN.



♠️ LITTLE BADASS'S FATHER ♠️
Revenir en haut Aller en bas
http://the-island-of-damned.forumactif.com
CONTEXTE ♠ Il était une fois, sur une île…
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il était une fois... Carrefour!
» Il était une fois Sophie la girafe
» Il était une fois la légion [DVDRiP]Guerre
» Il était une fois, une jeune fille nommée Katharina....
» Il était une fois... La petite souris

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
The Island Of the Damned ::  :: Warning ! :: Les Indispensables-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: