The Island of the damned est un forum post Apocalyptique rassemblant un grand nombre de créatures surnaturelles.
 

Never forget what you are, for surely the world will not. | feat. As

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
♦ Humain ♦
Génie de Riverdall
♦ Humain ♦   Génie de Riverdall
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 61
Points RP : 131
Date d'inscription : 08/07/2017

De la main de Killian K. McGrath signé le Dim 12 Nov - 22:35

The World will Not

J’ai demandé à Wellan où précisément je pourrais te trouver. Tu es parti, avant les bombardements, et je ne t’ai jamais revu. Si, je t’ai aperçu, de loin, lors de la Coalition, mais je n’en ai pas fait partie alors nous n’avons même pas échangé. Je ne sais même pas si tu as su que j’étais dans les parages. Tu étais notre superviseur, pour ne pas dire notre chef, et tu es parti du jour au lendemain, à l’instar de la Fondation qui s’est désagrégée en moins de temps qu’il ne faut pour le prononcer. Voilà un an que la coalition a été signée par la majorité des peuples habitant sur cette île, et voilà un an que pratiquement aucun d’entre nous ne t’a revu. Tu te perds sur tes terres, avec ton nouveau peuple, tes nouvelles responsabilités… Mais est-ce si compliqué que cela de nous rendre visite, ne serait-ce qu’une journée, pour prouver que tu n’as pas mis une croix sur ton passé, que tu ne nous as pas oubliés. Si ce n’est pas pour moi, au moins pour Scott ? Tu ne t’en rends peut-être pas – encore – compte, mais tes actes ont été blessants, As’. Tu es parti sans même te retourner, comme si nous ne signifions rien pour toi. Toutes ces années que j’ai passé à la Fondation – et tu sais que c’est la majeure partie de ma vie –, ces années où j’ai nourri une grande admiration à ton égard, et même plus que cela, une confiance aveugle, une amitié solide… Tout ça, tu l’as gâché. Abandonner des charges, ce n’est pas le pire ; le pire, c’est que tu as abandonné des proches. Des alliés… même de la famille ! Mais qui sommes-nous donc à tes yeux ? Je me le demande. Et pourtant, je refuse de croire que tu nous as simplement tourné le dos, lâchement, égoïstement. J’espère pour toi que tu as de bonnes excuses.

Avec Jayden, on a émis l’hypothèse que le sang des lycanthropes pourrait avoir des propriétés curatives face au virus qui ronge les vampires de l’intérieur. Vu que les cellules des vampires ne se régénèrent plus à cause de K-089, et que vous, vous disposez d’une régénération cellulaire tout à fait phénoménale, il en va de soi qu’étudier votre sang pourrait aboutir à des découvertes exceptionnelles, même s’il ne s’agit pas du virus. À mon avis, votre sang ne sera pas capable de soigner un vampire. Non, car la dégénérescence cellulaire des vampires n’est qu’un symptôme du virus. Mais il pourrait très bien ralentir les effets dévastateurs de cette vermine d’être acellulaire, ce qui serait déjà une avancée considérable puisque pour l’instant, nos recherches n’ont rien donné de véritablement concret. Oui, vos dons de régénération accélérée pourraient vraiment nous aider… Enfin, aider les vampires, dans ce cas précis. Et aider les êtres humains par la suite, probablement. En ce qui concerne le virus… Il faudrait parvenir à identifier ce qui pourrait le détruire directement à la racine. Comme un désherbant.

D’ailleurs, en parlant d’herbes, la nature, ici, à Moycullen Bogs, est dense et sauvage. Le chemin que j’ai emprunté et sinueux et humide, au point que j’ai peur que ma Land Rover Defender Beast de type militaire s’enfonce si profondément dans le sol qu’elle y reste coincée. Mais ce n’est pas un véhicule tout terrain pour rien, non ? Au moins, vu la vitesse à laquelle je suis obligé de rouler, les petits oiseaux blancs qui s’abreuvent dans les nombreuses flaques sur le chemin boueux ont le temps de m’entendre arriver et de s’envoler rapidement en sifflotant, annonçant ma présence à tout être vivant dans le périmètre.

Je m’arrête à l’orée d’un petit bois. J’ignore l’emplacement exact de tes quartiers, alors au lieu de venir moi-même défoncer ta porte d’entrée, je vais te laisser venir jusqu’à moi. Ce sera bien plus simple, non ? Alors je sors de mon énorme véhicule et je grimpe sur son toit, déployant mon fusil de précision avec une lunette démesurée pour me permettre de, peut-être, te voir arriver. Oui, en effet, tu vas venir jusqu’à moi. Ma présence n’est assurément pas passées inaperçue, et je me suis même appliqué à faire le plus de bruit possible, d’abord en choisissant un véhicule de grande envergure avec des haut-parleurs surdimensionnés, qui ont diffusés tout le long de mon trajet une douce mélodie comme nous les aimons.

Je m’allonge, sur le ventre, au sommet de mon véhicule, après y avoir déposé un pack de bières tièdes, je retourne ma casquette et je glisse mon œil dans la lunette, fixant le vaste horizon. Il fait encore clair, même si d’épais nuages couvrent le ciel. Ce doit être la fin de matinée… L’air est encore humide mais commence à gentiment se réchauffer. Peut-être aurons-nous le droit à quelques rayons de soleil… Ou à quelques gouttes torrentielles de pluie.

Allez, viens, As’… Je sais que tu n’es pas très loin.

ΩLΞΛΝDRΞ



Hypocritical, egotistical, I don't wanna be the parenthetical, hypothetical, working onto something that I'm proud of, out of the box, an epoxy to the world and the vision we've lost. I'm an apostrophe, I'm just a symbol to remind you that there's more to see, I'm just a product of the system, a catastrophe, and yet a masterpiece, and yet I'm half-diseased, and when I am deceased, at least I go down to the grave and die happily, leave the body of my soul to be a part of me. I do what it takes…
Revenir en haut Aller en bas

Never forget what you are, for surely the world will not. | feat. As

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» D.C.V. ☩ « Never forget what you are, for surely the world will not. »
» VARAMYR ₪ Never forget what you are, for sure the world will not
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» ENEYA • « never forget where you came from »

The Island Of the Damned ::  :: Galway :: Moycullen Bogs-