The Island of the damned est un forum post Apocalyptique rassemblant un grand nombre de créatures surnaturelles.
 

Show you're mine... just for a moment (ft. Riley)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
♣ Sorcier ♣ Élémentaire
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 23
Points RP : 28
Date d'inscription : 10/02/2018

De la main de Heikki Vehviläinen signé le Mar 13 Fév - 21:59

Show you're mine
Riley & Heikki : Draw the line up, don’t take no more time up. Make your mind up, I need you to make your mind up. Baby you gotta decide something, let me know
Les limbes. Territoire des simples mortels, sans la moindre capacité dite hors du commun. Heikki était différent d'eux, et si autrefois il se serait mêlé à ces êtres, ce n'était plus réellement le cas aujourd'hui. Non pas parce qu'il avait changé d'avis, mais simplement parce que le destin l'avait poussé à s'emprisonner de lui-même en ces lieux pour retrouver l'être le plus important à ses yeux, Lhaja. Celle qui valait tous les sacrifices à son humble avis, après le décès de leurs parents, et même avant. Elle avait été son ancre durant cinq longues années d'isolement où elle l'avait nourri de son courage, de sa volonté, et de cette confiance en lui qu'elle semblait posséder même quand lui n'y croyait plus. Elle avait été la lumière dans l'obscurité, la seule capable d'apaiser ce qui ne tournait pas rond en lui, cette terre qui tentait de le submerger, de le dévorer pour qu'il ne soit qu'à elle, qu'il ne soit plus en mesure de la rejeter. Il ne l'avait pas fait, à l'inverse, il avait laissé l'élément devenir une partie de lui, même s'il était retourné dans le monde des humains selon ses choix, conservant cette conviction de vouloir être utile, d'améliorer le monde en œuvrant à son niveau. Mais celui-ci avait changé, plus encore depuis qu'il avait pénétré volontairement dans cette prison pour retrouver sa sœur. Ici, ils avaient naturellement pris leurs marques parmi les sorciers, devenant les leaders des élémentaires, les représentants des sorciers au sein de la coalition. Ils avaient également décidé d'aider les vampires... lui travaillait avec d'autres scientifiques sur un antidote au virus, réalisait également diverses potions, en autre pour Léandre. Missions multiples auxquelles il désirait se consacrer sans se disperser. Il avait rejeté son histoire avec Salma pour cette raison, conscient que tout ceci aurait réclamé plus qu'il n'avait de temps à y consacrer. Rien de sérieux, aucun engagement, c'était mille fois plus simple qu'une histoire suivie qui aurait pu faire frissonner son cœur d'une façon qui aurait attiré son esprit ailleurs.

Ainsi, il aurait pu clamer qu'il conduisait en direction de chez la jolie rousse avec qui il avait passé un bon moment il y avait quelques temps seulement pour affaire, mais ce n'était pas le cas. Elle avait joué, il avait mordu à l'hameçon avec un semblant d'hésitation, se méfiant de sa nature, et pourtant, rien de fâcheux ne s'était produit. Juste un instant qu'il n'aurait jamais soufflé à Lahja, connaissant son opinion sur les histoires sans lendemain. Heikki pourtant ne désirait que ça. Ces plaisirs grappillés en fonction des opportunités, pour satisfaire le corps et continuer à avancer. Riley... était l'un de ces plaisirs dérobés à l'instant, mais il avait une idée supplémentaire derrière la tête, une hypothèse, une proposition qu'il ignorait si elle accepterait, alors qu'il n'avait rien à offrir en retour, si ce n'était son cul. Qu'elle semblait fort apprécier, mais qui serait peut-être jugé insuffisant. Prétexte foireux pour le sorcier qui se perdrait impulsivement aux lèvres de la goule, sans arrière pensée, sans l'ombre d'un remord.

Il roulait depuis un certain temps déjà, lorsqu'il prit une ruelle particulière, devant le mener à cet appartement où ils avaient passé ce moment ensemble. Il ignorait s'il l'y trouverait, mais ne tarda pas à se garer, avant de pénétrer dans la bâtisse en se faisant silencieux. Il se trouvait en territoire humain, et s'il avait foi en l'existence d'une bonté naturelle en chaque être, il n'était pas assez naïf pour se croire facilement en sécurité. Les doigts enfoncés dans ses poches, il grimpa les marches avec nonchalance, ses yeux scrutant les recoins tandis qu'il parvenait enfin à l'appartement de la rousse. Il frappa pour s'annoncer, habitude glanée dans une époque bafouée par une muraille infranchissable jusqu'à présent. Puis il posa la main sur la poignée qui ne résista pas, le laissant plisser légèrement les yeux, tout en pénétrant à l'intérieur de l'appartement. Riley ? C'est Heikki. appela-t-il, sentant la présence de la goule, léchant son être des tentacules impalpables de sa magie. A sa taille, une lame qu'il avait pris le temps de faire en diamant, alors qu'entre ses doigts, c'était un tube et une seringue encore emballée qui s'y trouvaient, pendant au niveau de sa taille. Sa proposition, si elle l'acceptait, nécessitait ces ustensiles. Il ne ferait rien qu'elle ne souhaitait pas, ignorait même si la rudesse de sa chair cèderait sous le diamant modelé. Mais il avait entendu les rumeurs concernant le sang des goules, et s'il avait ne serait-ce qu'un semblant des effets supposés, peut-être alors serait-il possible de les reproduire, ou d'en user pour faire avancer l'antidote. Mais avant cela, il faudrait un échantillon. Rien de plus. J'aurais peut-être dû prévenir, mais... je voulais te demander un service, et peut-être passer un moment avec toi. Enfin si ça te tente... sinon je repars. se contenta-t-il d'avancer en haussant les épaules avant de s'immobiliser à l'entrée du salon.

code by bat'phanie


Flare Guns
IN MY HEAD
TELL ME NOT TO CALL YOU THIS LATE

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Goule ☠ Progéniture d'Ève
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 235
Points RP : 478
Date d'inscription : 20/08/2017

De la main de Riley Keenan signé le Mer 14 Fév - 1:19
Show you're mine... just for a moment ft. Heikki



Un bruyant bâillement résonna dans l’appartement. Une nuit agitée venait de s’achever et Riley rentrait à peine chez elle. Le sommeil l’avait rattrapé tôt la veille si bien qu’à 19 heures, elle dormait déjà profondément. Malheureusement rattrapée par des souvenirs éprouvants, ses yeux ne demeurèrent pas clos bien longtemps. Elle se réveilla en sueur, comme à chaque fois. Une larme sembla couler sur sa joue et elle la chassa du revers de la main. Les mâchoires serrées, elle repoussa les draps avec violence et se leva d’un bond. Il était hors de question que ces cauchemars continuent de l’envahir ainsi.

Elle s’était assise derrière son bureau où de nombreuses notes manuscrites recouvraient le bois vernis. Toutes étaient de sa main. Des notes pour tenter de trouver un remède au mal qui rongeait les immortels sanguinaires de ce pays. Jayden Fell’s et elle-même planchaient dessus depuis des mois maintenant sans grand résultat. Riley avait bien une idée, mais elle se refusait à la partager. C’était bien trop risqué pour elle. Les rumeurs concernant les propriétés de son sang n’étaient pas encore toutes fondées. Il valait alors mieux trouver autre chose avant que ce ne soit le cas. Evidemment, la goule elle-même avait fait les tests, se prélevant quelques gouttes du liquide carmin. Elle aurait pu retourner auprès du vampire pour lui annoncer la bonne nouvelle en prétextant que l’ingrédient principal était secret. Mais elle ne ferait pas illusion indéfiniment. Elle repoussa le tout et alla se rhabiller.

Résolue à se changer les idées, elle avait passé la nuit dehors, déambulant entre les ruines et les ivrognes. Elle ne sut ce qu’elle cherchait que lorsqu’elle le trouva. Une proie. Une jeune demoiselle ivre, seule, insouciante. Une jeune âme frêle qui semblait faire fi des dangers qui la guettaient. Une innocente demoiselle qui parvint à redonner le sourire à la goule. Celle-ci commença alors un jeu de piste. Elle n’était pourtant aussi douée qu’un loup ou un vampire, mais l’acte l’amusait peut-être tout autant. Elle voulait sentir la peur. Elle voulait surtout la contrôler. C’était une chose qu’elle pouvait encore faire ici. Personne ne pourrait lui reprocher quelque chose d’aussi inoffensif. N’était-ce pas à cela que les enfants jouaient le soir d’Halloween ? A se faire peur ? Elle voulait entendre les battements de coeur qui s’accéléraient alors qu’elle approchait, toutes griffes dehors, menaçante. Finalement, lasse, elle rebroussa chemin quand l’humaine rejoignit son logement. Un petit rire taquin lui échappa alors qu’elle continuait sa route, comme si rien de tout cela n’avait eu lieu. Le lendemain, la demoiselle ignorerait si ça s’était réellement passé ou si l’alcool avait simplement eu raison d’elle.

Mais la nuit ne faisait que commencer. Riley fit un crochet par le cimetière, à la recherche d’une tombe fraichement recouverte. Un petit encas était bien mérité. Elle ne laissa pas grand chose sur le cadavre et ne pleura pas non plus la victime. Theresa Harrison. Octogénaire. Elle avait bien vécu. Elle ne serait pas morte en vain. A son âge, personne ne la pleurerait pendant des années.

Rassasiée, elle était rentrée chez elle bien après que le soleil se soit levé. Les bâillements s’étaient enchainés et elle refusait toujours d’aller dormir. Elle trouverait bien de quoi s’occuper après une bonne douche. D’ailleurs, le destin - pour peu qu’on y croyait - apporta l’occupation directement dans son appartement. Elle eut juste le temps d’enfiler un long gilet ouvert quand on pénétra chez elle. Prête à attaquer, elle s’était rapprochée de l’entrée à pas de loup. Puis elle soupira. On l’appelait par son prénom. Elle reconnaissait cette voix. C'était celle d'Heikki. Un sourire charmeur naquit sur les lèvres de la créature alors qu’elle arrivait à portée de vue du sorcier. Les cheveux encore humides, le gilet noir ouvert sur des sous-vêtements en dentelles, elle croisa les bras sous sa poitrine, fixant le nouvel arrivant d’un regard brillant.

« Je sais bien que nous sommes tous enfermés sur cette île, mais ce n’est pas une raison pour pénétrer chez les gens sans y être invité… »

Sa voix était dénuée de toute animosité. Elle devait cela au fait que le blondinet et elle se connaissait déjà de façon intime. Il n’y avait rien de romantique entre eux. Que des échanges charnels et passionnés. Chaleureux et enivrants. Alors ce serait mentir que de dire qu’elle n’était pas un tant soit peu ravie de le voir.

Elle s’approcha d’avantage et déposa un chaste baiser sur sa joue en guise de bonjour. Elle recula d’un pas et remarqua ce qu’il tenait. Elle fronça les sourcils et serra les poings. Ils avaient certes passé un moment des plus délicieux quelques temps auparavant, ce qu’il avait entre les mains ne la rassurait guère. Elle recula de nouveau, sur la défensive.

« Après la dernière fois, je pensais t’avoir fait comprendre que tu n’avais pas besoin de m’offrir de diamants pour qu’on couche ensemble… »

Le ton était un peu plus sec, faisant remarquer au jeune homme qu’elle comprenait parfaitement pourquoi il venait avec un tel attirail chez elle.

« Dis-moi que c’est pour pimenter nos ébats, » continua-t-elle malgré tout.
Revenir en haut Aller en bas

Show you're mine... just for a moment (ft. Riley)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» The Hillywood Show
» La mine de Poitiers : Toujours fermé !
» Retro Taco Show.
» Rétro Taco Show 2011.
» Armée démon best of show peinture Throne Of Skulls

The Island Of the Damned ::  :: Les Limbes-