The Island of the damned est un forum post Apocalyptique rassemblant un grand nombre de créatures surnaturelles.
 

Partagez | 

 My new Hurricane [PV Heikki]

Chef de meute ♛ Fondateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 611
Points RP : 365
Date d'inscription : 22/04/2017

My new Hurricane
- Aindreas An'Sionnach & Heikki Vehviläinen -





Belfast. Je crois que je n’y avais jamais mis les pieds. Je crois bien que j’avais évité cette zone du pays depuis qu’on avait divisé le pays en plusieurs parties. Si cette ville me faisait peur ? Bien sûre que non, mais le décor était bien trop semblable à River Crow. Un château, des vampires, j’avais cette sensation de refaire un sacré bond en arrière et très franchement ça ne me plaisait pas. Mon passé, mon histoire, j’essayais tout simplement de l’oublier depuis que j’avais déclenché mon gène. Depuis que je suis devenu ce type, cet alpha, qui tente de garder la tête froide pour protéger les siens. Je voulais réussir avec la meute là où j’avais clairement écoué avec les rebelles. Diriger, contrôler, mener, conduire, oui, je savais faire. C’est ce que j’ai toujours fait depuis que j’ai atteint mes vingt-quatre ans. Mais j’ai merdé. A l’époque. Mettant sans doute tout le monde ne danger. Je prenais souvent des décisions trop hâtives, sans réfléchir aux conséquences qui se retrouvaient être souvent plus lourde qu’il n’y parait. La perte de ma femme, la perte de trop de potes. Je n’en voulais plus. J’ai appris la leçon, et maintenant, je suis devenu ce type bien plus méfiant qu’autre chose. Ce type qui surprotège, qui pense de trop. J’ai laissé les miens pour quelques jours. Aby, ma fille, Eireen, laissant Aodh protéger tout ce beau monde pendant que je faisais ce que je devais faire pour préserver cette putain de paix si fragile. Fragile oui, mais à cause de qui ? Sans doute de moi. Je n’avais pas confiance en eux. Je n’avais pas confiance en es vampires, encore moins aux créatures d’Eve, quant aux sorciers, je restais sceptique. Seule Lahja avait réussi à me débrider un peu et à faire tomber ma muraille. Vas savoir pourquoi.

J’étais juste venu ici, sous la demande de Killian. Mon ancien allié, ce pote qui avait eu confiance en moi et que j’avais trahis du temps où River Crow tenait encore un semblant debout. Je lui devais bien ça. Tout comme je le devais à Wellan, je le savais. Dire le contraire serait mentir et se montrer hypocrite. Wellan, cet homme qui m’avait recueilli à la naissance, qui m’avait presque élevé, qui m’avait protégé, ce type grâce à qui j’ai pu m’élever là où je suis monté. Cette place, je n’en n’avais jamais voulu, mais c’était soit disant ma putain de destinée. La Fondation avait été ma première famille. Pourtant, j’ai regardé brûlée River Crow. Sans agir. Sans lever le petit doigt, prenant la décision de ne pas leur venir en aide pour ne pas mettre les miens en danger. J’ignore si ça avait été égoïste. Sans doute oui, bien plus que je ne le pense. Mais en toute franchise, j’étais un peu largué à ce moment. Je venais d’apprendre ma véritable nature. Je voulais me venger, je voulais le voir crever. Lui. Léandre. Ce connard que je suis pourtant venu aidé aujourd’hui. La guerre pouvait créer de drôle d’alliance c’était une évidence. Si je suis allé lui rendre visite ? Plutôt crever. Je savais qu’il était au courant de ma présence, mais jamais je n’irais l’affronter. La cicatrice qu’il avait creusée dans la chair de mon peuple été trop profonde, et si j’acceptais de le tolérer pour nous aider à nous sortir de cette merde, ce n’est pas pour autant que j’allais lui pardonner et pire, l’apprécier. Si je suis là c’est parce qu’on me l’a demandé, et que j’ai signé ce putain de traiter de merde pour je ne sais quelle raison, ce qui par conséquent ne m’en donnait pas le choix. C’est mon nouveau fardeau, ma nouvelle croix, c’est comme ça.

Je leur ai donné mon sang et maintenant, maintenant je dois attendre. Attendre quoi ? Les résultats ? Savoir si notre sang peut les aider à se sortir de la merde dans laquelle les vampires se trouvent. Savoir si je dois annoncer à mon peuple qu’on va venir les pomper pour la bonne cause. C’est des conneries. Mais je sais que les humains viennent, eux, donner de leur sang pour les nourrir, alors si ça fonctionne, je les vois venir de loin, venir nous demander ce service soit disant sans conséquences. Et j’avoue que je ne peux pas m’empêcher de me dire que si la situation était inversée, est-ce qu’eux, serait venu nous aider nous ? Je n’en sais rien. Quoi qu’il en soit j’avais besoin de me vider la tête, de penser à autre chose. D’oublier cette saloperie de situation. Alors c’est sans prévenir que je me suis extirpé de cette piaule que l’on m’avait gracieusement prêtée. Une piaule tellement grande qu’elle faisait limite la taille de ma maison entière, si ce n’était plus. Le luxe, le confort, je n’y avais jamais été habitué et j’avoue que ça me foutait mal à l’aise. Trop habitué à vivre dans des espaces plutôt restreint. Ma chambre de 9m² à river Crow, puis cette petite maison que j’habitais avec Eireen et Aby. C’était plus moi. Moi, ce n’étais pas ça. Pas ce grand lit dans lequel on aurait pu tenir à 4, pas ces draps de satins, pas cette odeur de… De quoi ? De propre ? Ca me faisait sourire jaune. Alors oui, je sorti prendre l’air, poussant la porte d’un endroit qui me parlait bien plus que tout le reste. Le Pub qui se trouvait non loin du château. Sans doute l’endroit le plus sympa de cette putain de bourgade de merde.

Je les ai sentis, les regards sur moi. Ces murmures sur le « grand » Aindreas qui vient à la rescousse de la race Caïnite. Quel mérite ! Hallelujah j’en suis enchanté. Je n’ai pas relevé la tête quand j’ai simplement pris la direction du comptoir, me laissant retomber sur la chaise haute, m’allumant une clope en commandant un whisky. Le type me regarde et me brandi une bouteille à l’allure presque trop chicos pour moi. Un trente ans d’âge, que d’honneur pour mon estomac bien trop habitué à la piquette. Mais je n’allais pas m’en plaindre. Le type me laisse la bouteille, comme pour me remercier. Qu’est-ce que j’ai fait ? J’ai juste donné mon sang, c’est bon, y’a pas de quoi en faire une scène. Puis c’était juste un putain de teste à ce qu’on m’avait dit. Quelques gouttes de sang. Ce n’était pas non plus un don de moelle osseuse. Quoi que j’avoue que l’idée m’ai traversé l’esprit. Mais ça, clairement, il en était hors de question. Je me suis servis un verre, le vidant cul sec, d’une traite, alors que ma clope se consumait entre mes doigts. J’étais perdu dans mes pensées quand tu t’es posé là, à côté de moi. Je n’avais pas eu besoin de te regarder pour reconnaitre ton odeur, pour savoir qui tu étais. Vous, les Vehviläinen vous dégagiez ce truc qui nous apaisait rien qu’avec votre présence. Lahja plus que toi je dois dire, mais tu dégageais la même sensation. Ce truc de sorcier comme disant Eireen. J’ai tourné la tête vers toi, machinalement. Je savais que vous aviez une images pas terrible après mon altercation avec Scott lors de la coalition, mais Lahja été venue me trouver chez moi il y a quelques jours déjà, découvrant l’environnement dans lequel je vivais, et ça en avait changé bien des choses tu peux me croire.

« Salut. J’savais pas que vous étiez dans les environs. Lahja est dans le coin ? »

Lahja. Je ne sais pas pourquoi, mais te voir toi me donnait envie de la voir elle. Je dois avouer que son passage avait été fort apprécié, et je ne sais pas d’où ça me venait, mais depuis la coalition j’avais eu du mal à effacer son portrait de ma mémoire. Ta sœur m’intriguait bien plus que je ne voulais me l’avouer je crois bien. J’ai choppé un second vers, le remplissant avant de te le tendre. Si je voulais te faire peur ? Loin de moi ces intentions. Je n’attendais rien, mais si je pouvais faire la conversation à autre qu’à ces sangsues qui me rendaient malade très franchement, je n’étais pas contre. Ce n’est pas parce que j’avais accepté de les aider que je les portais dans mon cœur. Malheureusement….



©️ Fiche codée par Aindreas An'Sionnach



Irish's Alpha
I WAS BROKEN FROM A YOUNG AGE, TAKING MY SOUL INTO THE MASSES. WRITE DOWN MY POEMS FOR THE FEW, THAT LOOKED AT ME, TOOK ME, SHOOK ME, FEELING ME. SINGING FROM HEART ACHE FROM THE PAIN. TAKE UP MY MESSAGE FROM THE VEINS. SPEAKING MY LESSON FROM THE BRAIN. SEEING THE BEAUTY THROUGH THE PAIN.



♠️ LITTLE BADASS'S FATHER ♠️
Revenir en haut Aller en bas
http://the-island-of-damned.forumactif.com
My new Hurricane [PV Heikki]
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» castiel ▬ HURRICANE.
» Hurricane Nerdy (20/03/12 à 15h12)
» WWE Cruiserweight Championship : Hurricane Helms vs Kofi Kingston
» MAYHEM #9 - CODY RHODES VS. THE HURRICANE
» After Hurricane Ike, Haiti needs `flood of helicopters'

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Island Of the Damned ::  :: Belfast :: Redwood's Pub-
Sauter vers: