The Island of the damned est un forum post Apocalyptique rassemblant un grand nombre de créatures surnaturelles.
 

Partagez | 

 Jonathan "Jughead" Jones - la vois de l'omniscience.

Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 8
Points RP : 0
Date d'inscription : 11/05/2018


Jonathan "Jughead" Johnson
feat. Cole Sprouse

Nom : Johnson
Prénom(s) complet(s): Jonathan dit Jughead (traduction littéral "tout-dingue")
Race : Tout ce qu'il y a de plus humain
Âge : 20 ans
Groupe : Humain, le clan des weirdo.
Origines : Irlandais
Métier/Rang : Journaliste en herbe, dealer d'informations. Jug' sait tout sur tout. Il connait tout les ragots, toutes les informations importantes. Vous recherchez quelqu'un ? Jug' est votre homme, il vous le retrouvera sans soucis.
Désirez-vous être parrainé ? [] Oui [+] Non

Psychologie

Au cas où vous n’avez pas remarqué, je suis bizarre. Je suis un zarbi. Personne ne me voit jamais sans ce stupide bonnet. Je suis l’étranger solitaire qui marche du mauvais côté de la route. Le marginal que l’on siffle dans le train, sur son chemin, peu importe là où il va. Je n’ai pas besoin de fumer de la Majijuana pour être perché, ni de vider des litres d’alcool. On me jugeait, constamment, tout le temps. Pour ma façon de penser, ma façon d’être, d’agir, de parler, de bouger. Dans les couloirs du lycée j’étais ce type à qui on lançait des objets en tout genre, qu’on emmerdait. Asocial, toujours tout seul, jamais en bande, passant mes temps libres à écrire et taper sur mon clavier. Planqué derrière cet écran à travers lequel je m’exprimais. Plus simple de coucher sa colère sur papier plutôt que de l’exprimer en publique, physiquement, verbalement, oralement. Une thérapie que personne n’arrive à comprendre mais qui me permit de ne jamais perdre les pédales. Indépendant, je n’ai jamais eu besoin de personne. Non pas par choix, mais plus par obligation. J’ai toujours pris mes responsabilités, je couchais mon père bien trop imbibé bien trop jeune. Je faisais à manger alors que ce n’était pas mon rôle. Certains diront que ça forge le caractère. Moi je pense plutôt que ça offre ce sentiment d’injustice, ce sentiment qu’est l’incompréhension, la différence, et nous oblige à prendre une route qui n’est de base pas la nôtre. Alors on s’enferme dans un monde, on appartient à un monde qui n’est pas celui de la race humaine. Je ne suis pas fou, mais on le pense, tout comme on pense constamment que je suis largué sur tout ce qui m’entoure. Mais j’ignore si autrui peut ressentir la peine que je ressens moi, face à toutes ces choses. Ces regards, ces mots, cette façon de juger sans savoir. On a beau me hurler de me réveiller, je vis dans un rêve, dans ce monde imaginaire que je m’invente pour essayer de m’en sortir, pour tenter de faire de mes choix de bonnes décisions. J’ai un cœur en or, mais qui ça intéresse ? Personne. Parce que les gens ne s’intéressent pas à moi. C’est ce que je pense, mais j’en suis convaincu, c’est le cas. Il y a une erreur dans mon codage, dans ma conception, dans ma création. L’erreur c’est peut-être moi. Allez savoir. L’étrangeté fait de moi ce que je suis, mais suis-je vraiment étrange ? Est-ce moi, ou ces informations que l’on m’a enfoncées dans le crâne ? Est-ce moi, où bien ce que les gens pensent ? Je ne me pose plus la question depuis bien longtemps. Je dérange, on se retourne sur mon passage, je me sens comme un ouragan, un éléphant dans une boutique de porcelaine, incapable de passer discret, incapable de m’effacer malgré cette sensation de n’être rien. Vous pensez que je me dénigre ? Sans doute. Je n’ai aucune confiance en moi, aucune confiance en ce que je suis, toujours persuadé de ne pas avoir ma place. Ni ici, ni même ailleurs. Je suis ce dealer d’informations qui troque son savoir contre de la nourriture, de l’eau, un toit, une douche, une protection. Je prends des risques inutiles pour survivre, parce que survivre, c’est ce que je dois faire. J’ai eu le malheur d’en savoir trop, et voilà le résultat. Enfermé sans raison avec des êtres que l’on juge être des parias. Parias, c’est sans doute ce que je suis. C’est sans doute comme ça que l’on me voit. Ou bien, c’est comme ça que moi, je me vois. A la façon dont mon histoire a fini par se dérouler. On a beau me dire que je ne peux pas me réveiller parce que cette vie n’est pas un rêve. Je n’y crois pas. Alors je m’enferme, je me ferme, et je tente de me convaincre. Il n’y a pas d’erreur dans mon codage. Seulement dans le jugement. Est-ce moi qui ai tort ? Ou est-ce bien vous ?


Avez-vous d'autres liens ? : Ankh, Elijiah, Callan, Balian, a définir mais bon. XD
Comment avez-vous découvert le forum ? Suis-je vraiment obligé de répondre encore à cette question ? XD
Vos impressions : Je vous déteste de me rendre si faible. Vous n'êtes que de vils tentateurs ! Mais je vous aime de tout mon amour intersidérale. XD
Votre taux de présence : Journalière I guess
Fiche terminée? C'est par ici
NΞRIOИ



I'm a weirdo
IN CASE YOU HAVEN'T NOTICED... I'M WEIRD....I'M A WEIRDO. I DON'T FIT IN... AND I DON'T WANT TO FIT IN. HAVE YOU EVER SEEN ME WITHOUT THIS STUPID HAT ON ? THAT'S WEIRD. I'M THE DAMAGE, LONER OUTSIDER, FROM THE WRONG SIDE OF THE TRACKS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 8
Points RP : 0
Date d'inscription : 11/05/2018

Histoire

Décrire ici l'histoire du personnage en une cinquantaine de lignes minimum

Ils gisaient tous les deux sur le fond de sangle du lit dans la chambre où avait été trouvée Mlle l'Espanaye. Le corps de la jeune dame était fortement meurtri et excorié. Ces particularités s'expliquent suffisamment par le fait de son introduction dans la cheminée. La gorge était singulièrement écorchée. Il y avait, juste au-dessous du menton, plusieurs égratignures profondes, avec une rangée de taches livides, résultant évidemment de la pression des doigts. La face était affreusement décolorée, et les globes des yeux sortaient de la tête. La langue était coupée à moitié. Une large meurtrissure se manifestait au creux de l'estomac, produite, selon toute apparence, par la pression d'un genou. Dans l'opinion de M. Dumas, Mlle l'Espanaye avait été étranglée par un ou plusieurs individus inconnus. Le corps de la mère était horriblement mutilé. Tous les os de la jambe et du bras gauche plus ou moins fracassés ; le tibia gauche brisé en esquilles, ainsi que les côtes du même côté. Tout le corps affreusement meurtri et décoloré. Il était impossible de dire comment de pareils coups avaient été portés. Une lourde massue de bois ou une large pince de fer, une arme grosse, pesante et contondante, aurait pu produire de pareils résultats, et encore, maniée par les mains d'un homme excessivement robuste. Avec n'importe quelle arme, aucune femme n'aurait pu frapper de tels coups. La tête de la défunte, quand le témoin la vit, était entièrement séparée du tronc, et, comme le reste, singulièrement broyée. La gorge évidemment avait été tranchée avec un instrument très affilé, très probablement un rasoir.

NΞRIOИ



I'm a weirdo
IN CASE YOU HAVEN'T NOTICED... I'M WEIRD....I'M A WEIRDO. I DON'T FIT IN... AND I DON'T WANT TO FIT IN. HAVE YOU EVER SEEN ME WITHOUT THIS STUPID HAT ON ? THAT'S WEIRD. I'M THE DAMAGE, LONER OUTSIDER, FROM THE WRONG SIDE OF THE TRACKS.
Revenir en haut Aller en bas
Vampire
Caïn's child
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 611
Points RP : 754
Date d'inscription : 02/05/2017

Tu as définitivement craqué ton slip et la limite des 10 qui allait avec What a Face Mais c'est comme ça qu'on t'aime, et toi qui ne dépasse pas les limites de perso ce n'est plus toi !

Bref, rebienvenue chez toi avec cette nouvelle tête, amuse toi bien et fais péter le bouchon de l'inspiration


Les démons de mon passé ont fait de moi ce que je suis.© Justayne
Revenir en haut Aller en bas
♣ Sorcière ♣ Élémentaire
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 84
Points RP : 97
Date d'inscription : 03/04/2018

Mouahahahahaha !

Même si tu as craqué tout seul What a Face je suis fière de voir ce perso débarquer /o/
J'ai grand hâte d'en savoir plus

Bon courage pour cette fiche ! L'inspiration, tu l'as déjà visiblemen Hantes nous de ce nouveau personnage qui te possède
Revenir en haut Aller en bas
Vampire
Caïn's child
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 95
Points RP : 54
Date d'inscription : 07/02/2018

Et un gamin de plus, un !



True blood, Blurred love, Unspeakable Deviance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 8
Points RP : 0
Date d'inscription : 11/05/2018

Merci, merci que d'honneur vous me faites. lol! Un gamin oui, mais pas comme les autres. Cool



I'm a weirdo
IN CASE YOU HAVEN'T NOTICED... I'M WEIRD....I'M A WEIRDO. I DON'T FIT IN... AND I DON'T WANT TO FIT IN. HAVE YOU EVER SEEN ME WITHOUT THIS STUPID HAT ON ? THAT'S WEIRD. I'M THE DAMAGE, LONER OUTSIDER, FROM THE WRONG SIDE OF THE TRACKS.
Revenir en haut Aller en bas
♣ Elementaire ♣ Administratrice
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 909
Points RP : 1697
Date d'inscription : 22/09/2017

BONJOUR What a Face
Rebienvenue à la maison, je savais que tu craquerais. Je pouvais le sentir dans mes entrailles. Arrow Hâte de découvrir ce petit monsieur tout mignon ! Fais-nous rêver comme tu sais si bien le faire et surtout amuses-toi I love you


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Jonathan "Jughead" Jones - la vois de l'omniscience.
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Effet d'Obama; la chute de l'indice Dow Jones
» Kit pour Jonathan(RIP, Kero's kingdom)
» Tu vois, le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent. Toi, tu creuses [Rochers maudits, Rang D, Qu'importe, Mine powa]
» Mercedes Jones - Say I am Wonderful !
» Kathleen Jones

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Island Of the Damned ::  :: Let's see your ID :: Fiches en cours-
Sauter vers: