The Island of the damned est un forum post Apocalyptique rassemblant un grand nombre de créatures surnaturelles.
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 

 LES MEUTES ♠ les grands méchants loups

Chef de meute ♛ Fondateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 514
Points RP : 335
Date d'inscription : 22/04/2017


Les Meutes

À VENIR

NΞRIOИ



Irish's Alpha
I WAS BROKEN FROM A YOUNG AGE, TAKING MY SOUL INTO THE MASSES. WRITE DOWN MY POEMS FOR THE FEW, THAT LOOKED AT ME, TOOK ME, SHOOK ME, FEELING ME. SINGING FROM HEART ACHE FROM THE PAIN. TAKE UP MY MESSAGE FROM THE VEINS. SPEAKING MY LESSON FROM THE BRAIN. SEEING THE BEAUTY THROUGH THE PAIN.



♠️ LITTLE BADASS'S FATHER ♠️
Revenir en haut Aller en bas
http://the-island-of-damned.forumactif.com
Chef de meute ♛ Fondateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 514
Points RP : 335
Date d'inscription : 22/04/2017


Le Clan An Sionnach



Journal intime d'Aodh An Sionnach, Alpha du clan.

" L'histoire de ma famille remonte à des centaines d'années, alors que l'église catholique possédait encore les pleins pouvoirs. Tout a commencé en l'an 1300 d'après les sources. Sétanta duc de la contrée Sionnach fut le fondateur de River Crow. Un homme bon, droit, honnête, qui fit bâtir un village sur les côtes de l'Irlande du Nord. Il fut le premier à porter le gène. On ignore comment il a obtenu cette malédiction. Certain disent qu'il s'est fait mordre par un loup, d'autres qu'il était simplement damné. Moi tout ce que je sais, c'est que depuis le temps franchement, ça n'a pas d'importance. Le gène coule dans nos veines depuis toujours. Depuis la création de cette foutue ville. Coïncidence ou simple coup du sort je n'en sais rien, mais je m'en fous. Quoi qu'il en soit la ville nous a toujours appartenu et nous appartiendra jusqu'à ce que l'on crève. C'est notre force, c'est ce qui nous fait tenir, et pour preuve. McGuiness pense nous avoir tous éradiqués, il s'est planté sur toute la ligne.

Ma famille a toujours protégé River Crow. Il y a cent ans, quand il est venu prendre le pouvoir, certains des nôtres ont réussis à s'enfuir, allant se planquer dans les bois hors de la ville. Les autres ont été massacrés. Complètement. Pourtant, McGuiness a compris que notre sang était différent de celui des humains. As ignore la véritable raison, celle qui explique pourquoi il a toujours gardé un des notre pour préserver notre lignée. Mais McGuiness sait qui nous sommes. Il n'en parle pas, ça l'effraie sans doute. Quoi qu'il en soit seul As vit encore là-bas, à River Crow. Il ignore tout de nous, tout de qui il est. A la mort de mon père j'ai pris la place d'Alpha dans la meute, et mon frère, Daryl, celle de beta. Nous sommes aujourd'hui à la tête de notre clan. Attendant une seule chose. Qu'Aindreas déclenche enfin son gène et ainsi reprendre la place qui lui revient de droit. Celle de notre chef.

Parce qu'on le sait, c'est sa lignée à lui celle des Alpha, pas la mienne. Moi le cousin, l'Alpha de substitution. Je lui apprendrais, lui montrerais ce qu'il doit savoir. Comment agir, comment se contrôler. Une fois son gène déclenché, on le saura, et à ce moment, on sortira enfin du noir pour aller le rejoindre et récupérer cette ville qui est la nôtre. Avec l'aide de nos allier d'ailleurs, je sais que l'on peut vaincre. Le Clan An Sionnach reste l'une des lignées les plus anciennes et jamais ne mourra. Ce soir, ce sont nos couleurs qui seront hissées. On le sait, on le sens. Tout n'est plus qu'une question de temps, et rien de plus. Je t'en prie mon frère, tu n'es pas seul. Entend notre appel et fait ce qui doit être fait pour devenir l'homme que tu dois être. "


C'est en mars 2043 qu'Aindreas déclenchera enfin le gêne du Lycan alors qu'il venait de tuer un homme a l'âge de 36 ans, avertissant immédiatement les autres membres de son clan. Perdu, désorienté, effrayé, et ne comprenant pas ce qui lui arrive, Aodh l'a pris sous son aile, immédiatement, lui apprenant tout ce qu'il devait savoir. En juillet, alors que River Crow venait de se faire bombarder, il fait alors le choix de faire ce qu'il a toujours fait. Assumer qui il est, et prendre ses responsabilités. Il annonce a Aodh qu'il est prêt à mener les siens là où ils doivent être, et fait la promesse de les sortir de ce nouveau carnage.

Les Lycans d'Irlande veulent retrouver ce qui leur revient de droit. Leur île, leur liberté. Et sont prêt a tout pour ça. Connaissant les lieux par cœur, ils sont à la tête de toutes les autres meutes et parlent au nom de leur race. Il est le clan le plus respecté. Hissant Aindreas au rang d'Alpha suprême.

Race : Lycanthrope
Ascendance : Sang purs
Localisation : Irlande
Alpha : Aodh An Sionnach - Aindreas An Sionnach
Position à River Crow : 100% avec Wellan et la fondation.

◘◘◘◘◘

Membres du Clan :

Aindreas An'Sionnach feat Norman Reedus : Alpha du clan et Alpha suprême.
Aodh An'Sionnach feat Zach McGowan (pv) : Beta et conseiller.
Daryl An'Sionnach feat Bob Morley (pv) : Entraîneur et formateur des jeunes loups.
Eireen McLeod feat Emily Kinney (pv) : Membre du Clan et proche d'Aindreas.

NB : Cette liste vous est donnée à titre informatif. Le groupe reste ouvert. Rien ne vous empêche de créer un personnage original et d'en faire un membre du clan.


NΞRIOИ



Irish's Alpha
I WAS BROKEN FROM A YOUNG AGE, TAKING MY SOUL INTO THE MASSES. WRITE DOWN MY POEMS FOR THE FEW, THAT LOOKED AT ME, TOOK ME, SHOOK ME, FEELING ME. SINGING FROM HEART ACHE FROM THE PAIN. TAKE UP MY MESSAGE FROM THE VEINS. SPEAKING MY LESSON FROM THE BRAIN. SEEING THE BEAUTY THROUGH THE PAIN.



♠️ LITTLE BADASS'S FATHER ♠️
Revenir en haut Aller en bas
http://the-island-of-damned.forumactif.com
♠ Vampire ♠ Administrateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 457
Points RP : 684
Date d'inscription : 14/05/2017


Le Clans des Huns

HISTOIRE

Nous sommes les descendants d'Attila, dernier Roi des Huns. Les premières traces de notre histoire remontent mille six cents ans auparavant. Juste avant la naissance d'Attila. De nos jours, il ne nous reste que très peu d'informations sur les origines lycanthropes du Roi des Huns, comme nous ne savons que très peu de choses sur sa mère, porteuse du gène Lycan. On ne sait pas si elle faisait partie d'une meute, mais certains tendent à croire que les siens avaient été décimés par un peuple voisin, ce qui aurait donné place à une guerre peu de temps après, dirigé par son amant, le père d'Attila, Roi à ce moment-là. Elle était donc la dernière survivante de sa lignée... Jusqu'à ce qu'elle donne naissance à un unique fils, Attila, avant de mourir de façon abstruse. C'est pour cette raison que le fameux roi des Huns aurait vécu longtemps dans l'ignorance de sa nature, jusqu'à ce qu'elle soit révélée sur un champ de bataille. Dès lors, on raconta ses exploits, on loua sa puissance, on blâma sa cruauté. On le prit pour le descendant d'un dieu... ou parfois pour un monstre ignoble, malgré sa bonté, sa générosité et sa loyauté. Il attira en effet la jalousie, au même titre que la crainte, de bon nombre de peuples voisins, pour sa puissance et ses actes chevaleresques dont tant de personnes parlaient. Son demi-frère, Bleda, avec qui il partagea le trône, ainsi que leurs cousins, furent en effet, raconte-t-on, pris de jalousie, et préparèrent, dans l'ombre, son assassinat.

Sa première femme, Erekan, engendra ses trois premiers enfants, Ellac, Dengitzic, et Ernakh. On raconte qu'Ildico, sa dernière épouse, fut engagée par Bleda pour tuer Attila. Et en effet, au lendemain de leur nuit de noce, nuit de pleine Lune, on retrouva le cadavre d'un loup géant dans le lit du dirigeant.

Aux yeux du peuple, ce fut une désastreuse tragédie. Le secret de Bleda et d'Ildico fut bien gardé… Du moins pendant quelques années. Elle donna naissance au quatrième fils d'Attila, Hormidac, et, quand celui-ci ainsi que ces trois frères furent assez grands et en âge de libérer leur vraie nature, ils comprirent la supercherie de leur oncle qui essaya de les tuer à cause de leur lycanthropie. Mais Bleda était devenu trop vieux, et ce fut lui qui perdit le conflit. Attila fut donc vengé par ses quatre fils, qui décidèrent à la suite de ce conflit de sceller un pacte de silence sur leur nature, pour se protéger de la jalousie humaine.

Génération après génération, leurs noms tombèrent petit à petit dans l'oubli du peuple et les porteurs du gène lycan s'isolèrent au point de former une petite ethnie nomade indépendante et recluse. Ainsi, le pacte des quatre frères originels perdura pendant longtemps. Jusqu'à ce qu'il soit brisé par le descendant d'Hormidac, rendu aveugle par la puissance de sa nature. La rumeur de l'existence des lycanthropes se répandit dans les cultures voisines et on le condamna à mort pour avoir rompu le pacte. Mais ce ne fut pas aussi simple que cela. Le conflit des idées s'était répandu dans tous le clan et fut à l'origine d'une bataille au sein même du clan. Incapable de se mettre d'accord, le clan décida de se séparer selon les quatre têtes du groupe, soit les quatre descendants directs de chacun des fils d'Attila. Et chacun continua son chemin de son côté, restant à la fois proches et à la fois en conflit. Parfois ils se disputaient, parfois ils s'entraidaient… Cette situation continua pendant de nombreuses années… De nombreux siècles même. Ce ne fut que lors de la deuxième guerre mondiale, dont une face cachée incluait également l'extermination de cette minorité qu'on appela loups garous, qu'ils furent tous d'accord de leur direction et de s'entraider pour s'en sortir plus ou moins sains et saufs.

Encore aujourd'hui, certains différends subsistent dans le clan des Huns, mais ils préfèrent rester ensemble car c'est ainsi qu'ils se sentent plus forts et le plus en sécurité. Sur l'Île, ils restent soudés entre eux et ne se mêlent pas vraiment aux autres meutes de loups garous. Ils ont leurs propres règles et sont parfois incompris même par leurs semblables.


INFORMATIONS

Le clan des Huns sont des loups garous plutôt sauvages et traditionnels. Le fait de se confronter à d'autres meutes les rend méfiants. Ils ont l'habitude de ne vivre qu'entre eux, dans un monde sans humain, sans autres créatures. Leur peuple est très uni, presque isolé. Pour chacun, les autres membres du clans sont leur famille, leur vie, leur tout. Ils sont soudés comme les doigts d'une main, malgré leurs différends.

Comment vivent-ils le fait d'être en Irlande ? Eh bien, avant que tout n'éclate, ils vivaient leur parfaite petite vie éloignée de tout. Ils n'ont jamais rien demandé à personne, ils se sont toujours débrouillés par eux même, de manière indépendante. Ils étaient discrets de sorte à ne révéler leur nature à personne, car ils savaient très bien que les humains n'étaient pas près pour se confronter à des créatures telles que les lycans. Ils savaient que tout se retrouverait vite sans -dessus-dessous. C'est pour cette raison qu'ils considèrent qu'ils ne sont jamais mieux satisfaits que par eux-mêmes. Les autres peuples, de quelque nature qu'ils puissent être, ne sont que des parasites, des gens dangereux pour leur survie. Mais, maintenant, c'est trop tard, ils sont emprisonnés dans un recoin d'une île. C'est comme si on leur avait dérobé leur liberté alors qu'ils ont toujours tout fait pour, justement, ne pas en arriver là ; ils se sont toujours battus pour rester discrets et garder leur indépendance dans ce monde si reculé.

Ils ne sont pas vraiment prêts à rencontrer des gens dont les opinions et les traditions divergeraient des leurs, même si ces gens, ces créatures, sont leurs voisins, leurs colocataires, désormais. Ils ne sont pas prêts à partager leurs biens avec des personnes dont ils ne connaissent rien. C'est pourquoi ils ne font confiance à personne. Ils ne se fient qu'à leur instinct, qu'à leur sens de la logique. Ils se protègent à tout prix de n'importe quel piège qui pourrait leur être tendu, de n'importe quel élément perturbateur de leur tradition.

Avant d'atterrir en Irlande, ils n'avaient pas de problème avec les humains… À vrai dire, ils se considéraient eux-mêmes proches de cette race. Mais, maintenant qu'ils sont enfermés, traités comme de vulgaire sujets scientifiques, maltraités pour aucune raison valable par cette race que sont les humains, ils les haïssent. Ils veulent récupérer leur liberté et leur indépendance, leur petite vie tranquille, isolés de tout, et les êtres qui se tiennent fermement entre eux et leur liberté sont les humains. C'est eux qu'ils blâment. Ce sont eux qu'il faut faire tomber, eux contre qui ils se battent. Même s'ils sont conscients que tous les humains ne sont pas comme ça… Ce sont seulement ceux de Tullamore. Et ils sont forts. La frustration est palpable lorsque les Huns se rendent compte qu'ils ne pourront pas venir à bout de leur "ennemi" seul. Ils sont trop faibles, trop peu nombreux… C'est donc à contre-coeur qu'il vont devoir se mêler à d'autres peuples… Peut-être auront-ils certaines bonnes surprises ? L'avenir uniquement nous le dira.

Les Huns sont forts, ils sont grands, beaux, robustes. Parmi toutes les meutes de lycanthropes, il ne sont toutefois pas les plus puissants physiquement. Ils misent plutôt sur leur agilité, leur souplesse, leur vitesse et leur endurance. Ils cultivent intensément leur beauté naturelle qui découle du mélange de leurs origines. Ils considèrent leur beauté comme une arme, comme un moyen de défense, un moyen d'aider à parvenir à leur fin plus aisément…



HIÉRARCHIE

Le clan des Huns se compose de quatre Alphas qui sont chacun le descendant aîné respectif de l'un des quatre fils d'Attila. On les appelle les Quatre Frères : István, Ludmilla, Ghazal et Emmon. Ils ont les pleins pouvoirs sur chacun des membres de leur groupe respectif. Il n'y a pas de couples d'Alphas, il s'agit uniquement de la descendance. Le conjoint ou la conjointe d'un(e) Alpha sera considéré(e) au même titre qu'un Bêta.

Si les Alphas possèdent des petits frères ou des petites sœurs, ces derniers sont alors les Bêtas, voués à remplacer l'Alpha en cas de décès. Ce sont également les gardes du corps les plus fidèles de leur Alpha.

Les gammas sont les membres de la meute normaux, le peuple, sans grand privilège. Ce sont les dominés. Mais ils n’en sont pas moins respectés.

Enfin, il y a les Omégas, ou les marginaux. Ce sont des loups qui, pour la plupart, sont devenus complètement détraqués car ils ont forcé leur transformation un trop grand nombre de fois. Ils ont généralement le pelage blanc et vivent de manière solitaire car ils ont été bannis par le clan. Ils sont généralement faibles et peu lucides, mais leur furie peut parfois leur donner une certain avantage…



PARTICULARITÉS PROPRES

On dit que les loups Huns possèdent deux cœurs, l'un humain, et l'autre loup. Lorsqu'ils sont sous leur forme humaine, c'est le coeur humain qui est actif pendant que le "coeur-loup", plus petit, est en phase de repos. Lors de la transformation, tout part du coeur-loup. Il se met alors à grandir pendant que le corps humain semble mourir. Les os se brisent, les dents et les yeux humains tombent, tandis que d'autres naissent à partir du coeur-loup. La peau humaine se déchire en lambeau sous les muscles saillants et le pelage du loup. Il n'est d'ailleurs pas rare de voir un loup se repaître de ses restes humains. Il est dit que les manger aiderait à la transformation en humain, et cela amoindrirait également le temps de récupération après le retour à la forme humaine.

Tout loup est obligé, par la force de la nature, à se transformer les soirs de pleine lune. Les loups Huns peuvent également se transformer hors de cette période, mais s'ils abusent de leur transformation un trop grand nombre de fois, ils deviennent insolemment fous, toute raison les quitte, et ils se font chasser du clan. On les appelle d'ailleurs les Omégas, ou les marginaux.

Traditionnellement, dans le clan des Huns, la première transformation a lieu au septième anniversaire d'un loup garou, où le jeune lycan doit tuer de ses propres mains un Oméga, un hors-la-loi, ou encore un animal en guise de sacrifice, généralement un bovin (ensuite mangé), pour activer sa "malédiction".

Lors de la première transformation, la sélection naturelle fait le tri des êtres trop faibles pour mener une vie de loup. Les loups trop faibles, ceux avec des problèmes de santé, ceux avec des malformations, ne supportent pas leur première transformation.

NΞRIOИ
Revenir en haut Aller en bas
♦ Humain ♦
survivant des limbes
avatar
♦ Humain ♦  survivant des limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 48
Points RP : 23
Date d'inscription : 05/05/2017


Le Clan Bartoli

Le clan Bartoli :

Le clan Bartoli est un clan appartenant au Milieu Corse, la MAFIA Corse. Depuis les années 1920, il possède l'un des plus grands réseaux de proxénétisme localisé à Marseille, ainsi qu'à Palerme en Sicile. Il est issu de l'alliance entre les deux familles Corse et Italienne, les Carbone et les Spirito. Ce n'est que dans les années 1940 que Monica Spirito épouse le Corse Guiseppe Bartoli, cousin de Pierre Carbone. Possédant le gène de la Lycanthropie depuis sa naissance, Guiseppe le transmettra à son premier enfant, créant ainsi une lignée des plus coriaces.  Trente ans plus tard, le clan Bartoli anéantira les deux familles, prenant ainsi le pouvoir sur tout le Milieu Corse. Proxénétisme, banditisme, contrebande, le Clan possède de nombreux clubs à Marseille, à Palerme, mais également dans la ville de Paris et de Rome.

Avant l’ascension de l’organisation de Tullamore, le Clan Bartoli restait une des bandes de la MAFIA les plus craintes dans l'Europe entière. Surpassant de loin la Mafia Russe et Colombienne dans le domaine de la cruauté, il possédait une fortune colossale. Habitant l'une des plus grande Villa située dans les hauteurs d'Ajaccio, Antony Bartoli est devenu l'un des noms les plus connus dans le milieu du banditisme. Alpha de son clan, il possédait à lui tout seul la moitié de la ville ainsi que la Corse du Sud. Le Clan Bartoli était situé un peu partout en Europe, mais principalement en France et en Italie, où se trouvaient les grosses têtes de leur famille.

Leur renommée a causé leur perte. En 2043 Tullamore fit captif toutes les têtes pensantes du clan et les enfermèrent en Irlande, dans cette nouvelle prison gigantesque. Ce fut la fin pour du milieu Corse et la chute d’une lignée. Aujourd’hui Antony, toujours à la tête de son clan, veut retrouver sa place, son nom, ce qui lui appartenait. Négociateur et manipulateur depuis son plus jeune âge, il n’a pas peur de trahir la coalition quitte à faire un pacte avec Tullamore pour retrouver un peu de dignité et de puissance. Il veut la chute des An’Sionnach.

◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘


Race : Lycanthropes
Ascendance : Sang Purs.
Localisation : Corse et Italie.
Alpha : Antony Bartoli, fils de Julien et Louisa Bartoli, descendant directe de Guiseppe Bartoli.
Position dans la coalition : Mitigé. Antony veut le pouvoir et la perte du Clan An'Sionnach.

◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘

Membres du Clan :

Antony Bartoli – Alpha feat. Aiden Turner
Marcello Bartoli – Beta feat. Dylan Rieder

NΞRIOИ
Revenir en haut Aller en bas
♦ Humain ♦
survivant des limbes
avatar
♦ Humain ♦  survivant des limbes
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 48
Points RP : 23
Date d'inscription : 05/05/2017


La fratrie de Morangias



En 1764 apparait dans le Gévaudan et en Auvergne une succession de meurtres de femmes et d'enfants. Certains soupçonnent un loup, d'autres une hyène, ou un loup garou. A cette époque l'homme ne pensait pas si bien dire. Jean-François-Charles de la Molette, Comte de Morangias, est loin d'être le premier de sa lignée. Sa famille, portant le gène depuis le moyen-âge, gardera le secret durant des siècles, jusqu'à ce que ce dernier déclenche sa malédiction après avoir tué son premier homme à l'âge de quinze ans. Réputé pour son caractère pulsionnel et sanglant, le Comte de Morangias créera ainsi une émeute qui deviendra légende. La bête du Gévaudan fera parler d'elle jusqu'à Paris et dans la France entière jusqu'à ce qu'une chasse soit lancée afin de tuer la majorité des loups du Gévaudan et qu'un de ces loups se fasse empailler et présenter au roi sous les ordres de son oncle, Pierre de Morangias, afin de garder le secret sur leur véritable identité et de faire taire la légende avant que tout cela ne leur porte préjudice. Les meurtres reprendront trois mois plus tard, mais plus personne n'en parlera.

Depuis, la bête du Gévaudan reste une légende. Mais la lignée des Morangias ne s'est jamais éteinte. La Fratrie est aujourd'hui divisée en deux clans, dirigés par deux jumeaux déchirés. L'un, contrôlé par Marianne de Morangias, fidèle alliée d'Antony Bartoli, et l'autre, mené d'une main de fer par Mathias de Morangias. Si l'une contrôle pratiquement les meutes de France depuis Paris, l'autre, reste plus discret, menant la meute dans son pays d'origine, restant localisé en Auvergne et dans le Gévaudan. Autrefois très proches, le frère et la sœur se menaient avant l’ascension de Tullamore une guerre sans merci. Marianne voulant le pouvoir là où Mathias ne demande qu'à rester discret et à protéger l'humanité. La guerre entre eux a fini par cesser alors que Tullamore est venu les capturer en 2043 pour les enfermer en Irlande.

Alors que le Clan Bartoli s’isole, les deux jumeaux décident de se réconcilier et de s’allier au clan An’Sionnach, sachant que c’est l’unique solution qui leur permettra de rester souder et surtout en vie. Aujourd’hui ils sont les conseillers d’Aindreas. Ils tentent de protéger leur peuple, et sont très soudés avec le clan de leur nouveau leader. Une nouvelle amitié qui a le don d’agacer Antony, qui voudrait retrouver sa plus fidèle alliée d’antan, Marianne.


◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘

Race : Lycanthropes
Ascendance : Sang purs
Localisation : France
Alphas : Mathias de Morangias - Marianne de Morangias
Position dans la coalition : Le Clan était autrefois divisé. Aujourd'hui, il se sont tous ressoudés afin d'aider leur peuple. Alliés du clan An'Sionnach, ils le conseillent. Le Clan Français et devenu leur plus fidèle allié.

◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘◘

Membres du Clan :

◘ Marianne de Morangias, Alpha feat Eva Green.
◘ Mathias de Morangias, Alpha feat Jensen Ackles.


NΞRIOИ
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
LES MEUTES ♠ les grands méchants loups
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les grands méchants loups - Prio Hécate
» Les grands méchants du cinéma...
» Débat N°2 : Le plus grand méchant ?
» RETRO: REPORTAGE Haïti les émeutes de la faim 2008
» Haiti : Michel Frost craint de nouvelles émeutes de la Faim

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
The Island Of the Damned ::  :: Warning ! :: Les Annexes-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: