The Island of the damned est un forum post Apocalyptique rassemblant un grand nombre de créatures surnaturelles.
 

Partagez | 

 Ready to teach 'Great Spirit' ? [Ohanzee]

♦ Lycanthrope ♦
Abel's Child
avatar
♦ Lycanthrope ♦ Abel's Child
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 591
Points RP : 1567
Date d'inscription : 13/04/2018

Teacher or Great Spirit

L'idée lui avait déjà traversé l'esprit il y a un petit moment lorsqu'il avait entendu pour la première fois Bly évoquer le fait que son cousin était professeur. Ça n'avait été qu'une pensée à la volée qui s'était ensuite terrée dans un coin de sa tête, remplacée par d'autres préoccupations bien plus importantes sur le moment.  
Et puis hier, il avait surpris un groupe de jeunes en train d'attacher des conserves vides à la queue d'un pauvre chat qui n'avait rien demandé. Ok. Ils avaient vraiment besoin de trouver de quoi s'occuper. Si les plus grands donnaient des coups de main, les pré-adolescents avaient tendances à vite se lasser, et il y avait bien trop de choses à faire au camp pour qu'un adulte soit toujours sur leur dos. Si Daryl se chargeait d'entrainer les jeunes loups à maitriser leur gène nouvellement déclenché, il profitait parfois de leurs sorties en montagne pour emmener également les jeunes membres humains de la meute pour les fatiguer un peu, et par la même tenter d'inculquer quelques notions de survie dans leur petite cervelle que leurs hormones naissantes avaient parfois tendance à réduire à peau de chagrin.
Cameron s'occupait déjà de faire la classe aux enfants en bas âge. Pourquoi ne pas faire la même chose avec les plus grands ? Qui plus est, en plus de les occuper, cela leur redonnerait un semblant de normalité. Cela faisait deux ans maintenant que plus aucuns d'entre eux n'avaient mis les pieds à l'école, ça ne leur ferait pas de mal de reprendre les cours. Et puis.. quelque part, en plus de la normalité, cela aurait comme un petit goût d'espoir. L'espoir que ça finirait par aller mieux, qu'ils pourraient retrouver une vie ordinaire. Même les contrôles pouvaient manquer au plus cancre des élèves quand ceux-là leur étaient retirés de force et non par choix. Il savait que certains parents s'appliquaient à donner des cours particuliers à leur progéniture, mais sans méthode cela n'était pas évident. Ils avaient besoin d'un cadre. Si Daryl se faisait un plaisir de leur apprendre comment poser des pièges ou manier un couteau, il était bien démuni face à tout ce qui touchait la scolarité, n'ayant lui-même jamais mis les pieds dans une école. Qui plus est, il avait déjà son lot de choses à gérer et trouvait à peine le temps de dormir. Alors loin de lui la volonté de se rajouter une occupation de plus, pour laquelle il serait de toute façon déplorable !

Après leur avoir passé un savon, il les avait envoyé filer un coup de main pour la construction d'une nouvelle habitation qui servirait à accueillir les nouveaux qui ne cessaient d'arriver au rythme des rafles de Tullamore dans le reste du monde. Ils étaient peut-être jeunes, mais ils avaient deux bras et pouvaient aider. Il espérait qu'ils tiendraient au moins deux heures avant d'en avoir marre et de s'éclipser en douce. Bon sang, il ne se rappelait pas avoir été aussi désinvolte en étant gamin ! Il faut dire qu'Aodh l'aurait recadré vite fait. Est-ce qu'ils étaient trop laxistes ? ... C'est surtout qu'encore une fois, il y avait d'autres priorités...

Mais chaque chose en son temps. Et maintenant que le village avait des bases plus stables, ils allaient pouvoir passer aux "problèmes mineurs".
C'est comme ça que ce matin, en allait faire un tour sur le territoire pour aller à la rencontre des quelques patrouilles qui circulaient pour surveiller le coin, il avait finalement bifurquer en direction de Ballycroy plutôt que de rentrer directement. Chaque meute s'était établie dans son propre coin de la région, mais tous les leaders répondaient présent à l'appel d'Aindreas lorsque celui-ci demandait un rassemblement. Tous ne s'y pliait pas forcément de bonne grâce... Bly faisait parti de ceux qui œuvraient pour que tout se passe bien entre chaque meute, et même avec les autres races. Il avait fait bonne impression à Daryl les quelques fois où le lycan l'avait croisé, cependant nombreux étaient les loups de la meute Blackbird qui n'avaient jamais mis les pieds à Moycullen Bogs. Ce fameux cousin faisait parti ce ceux-là. Alors même si Bly le pensait bon pédagogue, en réalité Daryl ne savait pas trop à quoi s'attendre. Dans tout les cas, venir jusqu'ici permettait également d'entretenir de bonnes relations avec la meute voisine.
L'ancien Beta prit le temps de saluer quelques visages familiers et de faire connaissance avec de nouvelles têtes, évoquant avec eux l'avancée de certains projets, propres à leur installation sur ces terres, ou bien au sujet de Tullamore, avant de finalement se renseigner sur l'endroit où il pourrait trouver son professeur.

Il demanda son chemin plusieurs fois avant de trouver la cabane qu'il cherchait. Avisant un homme assis en tailleur à même le sol à proximité de celle-ci, le nez plongé dans un carnet, il supposa qu'il devait s'agir de la personne qu'il cherchait.

« Bonjour. C'est toi Ohanzee ? Le ton se fait légèrement hésitant sur son prénom, ayant un doute sur la justesse de sa prononciation. Je m'appelle Daryl, je suis de la meute irlandaise. Ton cousin m'a parlé de toi, on peut discuter un moment ? »

Il aurait l'air malin s'il lui répondait un "non" comme ça de but en blanc ! Dans tout les cas, il n'était pas venu jusque là pour se faire jeter sans lui faire savoir ce qu'il avait à dire. L'époque était difficile et tout le monde devait mettre la main à la pâte, alors autant se servir des capacités de chacun au mieux, et si Ohanzee avait du temps à perdre, il allait très vite lui trouver de quoi l'occuper. Hm. Dis comme ça, ça sonnait comme une punition, il aurait intérêt à mieux trouver ses mots lorsqu'il ouvrirait la bouche ! Quoiqu'il en soit,  il ne voyait pas pourquoi il refuserait d'aider, mais on était jamais sûr de rien. Surtout ces derniers temps.
Avant que son vis-à-vis n'esquisse de geste pour se relever, c'est Daryl qui s'assoit en face de lui, s'installant dans l'herbe en tailleur dans une position similaire à la sienne. Peut-être se montrait-il un peu cavalier à s'imposer ainsi à lui, mais au moins il était clair comme ça qu'il n'échapperait pas à cette discussion quoiqu'il en dise. Cependant l'irlandais attendit tout de même sa réponse avant de se lancer dans une longue tirade pour l'inciter à venir donner des cours aux jeunes de la meute.

NΞRIOИ
Revenir en haut Aller en bas
♦ Lycanthrope ♦
Abel's Child
avatar
♦ Lycanthrope ♦ Abel's Child
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 31
Points RP : 10
Date d'inscription : 09/07/2018

Ready to teach 'Great Spirit' ?
Tu le guettais. Qui ? Ton cousin pour ne pas changer. Comme à chaque fois qu'il quittait la place pour aller à la rencontre des autres meutes. Vous laissant ici. Toi, Sarah, et tout le reste du clan aussi. Parce-que Bly ne pouvait pas s'en empêcher. Homme de dialogue, il éprouvait ce besoin constant de se trouver au cœur de l'action.

Alors vous l'attendiez. Toi et cette femme que vous aimiez tous les deux. Ta cousine par alliance, puisqu'ils étaient mariés. Au fond ça ne t'avançait à rien de toujours pointer du doigt cet aspect des choses qui te mettait si mal à l'aise. Le fait est que de te le répéter encore et encore n'y changerait absolument rien. Pourtant, c'était plus fort que toi. Il fallait que tu te mutiles. Sans doute pour te punir. De ne pas être quelqu'un d'assez bien pour prétendre à son amour. Toi, la pièce rapportée. Le gamin qu'on avait arraché aux siens, puis qu'on avait élevé dans une société où seul le fric, le pouvoir et la réussite comptaient. Coupé et amputé de tes racines. Même si désormais tu vivais avec eux et que chaque nouveau jour, tu essayais de leur ressembler.

Certains matins te paraissant plus lumineux et propices que d'autres à la réconciliation avec tes origines. Même si ce matin l'espoir d'y parvenir te faisait cruellement défaut. L'envie de renouer avec ta vie d'avant te prenant aux tripes. Tu n'avais rien à foutre ici. Enfermé sur cette île. Inquiet et épuisé de ne pas arriver à dormir depuis que Bly était parti. Voilà à quoi tu en étais réduit. Dépendant. Depuis maintenant trop longtemps. Chaque nouvelle séparation devenant une épreuve insurmontable. Votre relation se tissant et s'entremêlant presque de manière indéfectible. Et pour ça, tu continuais à lui en vouloir. Viscéralement. Malgré les années qui passaient. Assez injustement d'ailleurs, tu l'admettais. Ne supportant que difficilement cette autorité qu'il exerçait naturellement sur toi. D'à peine cinq ans ton aîné, cet homme te dominait. Lui seul savait. Ce que tu avais vécu, traversé. Se baladant dans les coulisses de ton succès et amortissant chacune de tes chutes. Se tenant là, prêt à te rattraper. Dès lors que tu cédais à l'appel de la facilité. Assumant pour toi tes conneries. Les réparant. Solide. Jusqu'à excuser tes mauvaises actions sous prétexte qu'elles te serviraient forcément de leçon. Idéaliste.

Ce genre d'homme auquel tu ne ressemblerais jamais. Tant mieux. Tu n'avais pas envie de pardonner à ceux t'ayant blessés. Renfermé, secret, tu aimais cultiver ces jardins obscurs venant assombrir par bien des côtés ta personnalité.

Voilà à quoi tu songeais. Assis en tailleur dans l'herbe, adoptant une position semblable et identique à celle déjà prise la veille au soir. Face aux montagnes. Les premières lueurs du soleil perçant le bleu de ton ciel, mais n'apaisant pas vraiment le poids qui oppressait ton cœur. L'une de tes mains venant se poser dessus pour caresser le point douloureux. Casquette vissée sur la tête, casque sur les oreilles, les yeux fixés sur ton carnet. Sweat trop large, cultivant ton look de garçon pas très fréquentable. Pas super recommandable. Rien qu'un moyen de tromper l'ennemi. Puisque de base, tu es plutôt gentil. Calme. Sérieux, cultivé et discipliné. Cherchant juste à casser les codes. Artiste hip hop, native rapper. Renégat assumé. Plus que ton cousin ne le serait jamais. Sarah percevant chez toi cette double facette, ce qui expliquait peut-être qu'elle garde un œil sur toi quand Bly n'était pas là. Toujours proche de la rupture, étouffant tes émotions et t'interdisant de ressentir la moindre vibration. En dehors des breakbeat pulsant dans tes oreilles. Alors tu écrivais. Comme à l'époque où avec ton collectif vous écumiez les petites salles de quartier. Avant d'être élevé au rang d'exemple à suivre et de vous produire devant votre public.  

Donc voilà. Il aurait dû paraître évident à ce type qui venait te casser les couilles que tu ne te trouvais pas vraiment dans les meilleures dispositions pour lui taper la discute. Puis il te faisait de l'ombre. Sérieux. Qu'est-ce qu'il te voulait ? Discrètement, tu coupais le son de ton casque. Curieux. Mais pas décidé à lever la tête pour le regarder. Focus sur ton truc. Persuadé qu'il allait comprendre seul qu'il te dérangeait. Sauf que : “bonjour, c'est toi Ohanzee ?” il te parlait. Te soutirant un râle d'ennui. Ce qui ne semblait pas le décourager, à ton plus grand désarroi. Un peu agacé que cet étranger connaisse ton prénom. Ce qui sous -entendait qu'on l'avait renseigné à ton sujet. Le responsable te revaudrait ça et blasé, tu retirais ton casque pour le caler autour de ton cou. Obligé de lever le nez en le voyant poser son cul pile en face de toi.

Sur quoi, il rouvrait la bouche pour te balancer que : “Je m'appelle Daryl, je suis de la meute irlandaise. Ton cousin m'a parlé de toi, on peut discuter un moment ?” Bly. Qui se mêlait de tes affaires. Qui d'autre à part ce dernier. Tu aurais pu t'en douter. Va savoir ce qu'il t'avait encore inventé. Après, ce n'est pas comme si tu n'en avais pas l'habitude. Toujours en rehab. Du coup et rien que par pure esprit de contrariété, ce mec là, tu n'avais pas l'intention de lui faciliter la tâche.

- Je crois pas non. Désolé, mais t'as perdu ton temps en venant jusqu'ici. Comme tu vois, je suis occupé là et quoi que mon cousin ait pu te raconter, il t'a mal renseigné.

Cheveux tressés. Descendant jusqu'au bas de ton dos. Les traits de ton visage témoignant de ton hostilité. Les hommes, tu t'en méfiais. Celui-ci ne dérogeant pas à la règle. N'appréciant guère qu'il envahisse ton espace personnel.

Puis Bly te faisait chier. Et en représailles, ce… Daryl, recevait un accueil glacial. Destiné à le décourager et à le faire fuir. De sorte que tu te replongeais dans ton carnet. Esquissant des débuts de mots, à propos de ces plaines et de l'existence que vous y meniez. Sans lui confirmer qu'il ne faisait pas erreur sur la personne et que tu étais bien celui qu'il cherchait...





▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲
• Clan Blackbird •
(c) Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Ready to teach 'Great Spirit' ? [Ohanzee]
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Men ki jan 2 kou deta fini ak Haiti/GREAT LEADERS OF THE CENTURY: ARISTIDE, MAN
» Aristide Says He Is Ready to Return to Haiti, Too
» Zelda Spirit Tracks
» Great American Bash (RAW) - 20 juillet 2008 (Résultats)
» The legend of Zelda : Spirit tracks

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Island Of the Damned ::  :: Galway :: Ballycroy-
Sauter vers: