The Island of the damned est un forum post Apocalyptique rassemblant un grand nombre de créatures surnaturelles.
 

Partagez | 

 Une question de confiance - Daryl

♦ Lycanthrope ♦
Abel's Child
avatar
♦ Lycanthrope ♦ Abel's Child
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 13
Points RP : 13
Date d'inscription : 23/07/2018

Une question de confiance
Galway - Daryl x Aether ••• Petit village où il ne fait que passer. Personne ne le connaît et il ne connaît personne. Cela restera sûrement ainsi. Il échange des baies contre un bout de pain. Pas le meilleur pour les affaires. Il ne sait pas évaluer la valeur des choses. Il ne doit la justice qu’au bon vouloir des autres. Peut-être s’est-il fait flouer… Il n’en sait trop rien. Il croque dans son pain. Un peu trop sec mais cela tellement du bien d’avoir quelque chose de consistant dans son ventre ! Il sourit. Il n’a pas besoin de beaucoup plus pour être heureux. Bientôt, il ira voir Zadig pour s’amuser et profiter de son ami. C’est bien la seule personne qu’il peut considérer comme son proche pour le moment. Un ami… cela lui fait bizarre d’utiliser ce terme. Il a l’impression que cela fait une éternité. Ça date du « avant ». Avant l’Irlande… lorsqu’il était encore avec ses parents et sa sœur sous un ciel plus ensoleillé. Alors il avait pleins de copains à l’école, dans le quartier…Il ne sait pas trop si c’est juste le fait qu’il a vécu en tant qu’ermite la majorité de sa vie ou si c’est simplement ça « être adulte ». Le Vioc disait qu’il était bien que les deux. Mais désormais le « tous les deux » s’est transformé en lui tout seul… et il n’est pas convaincu que c’est « bien ». Il a besoin de contacts. De gens. Ceux qu’ils rencontrent ont beau être aimables… ils ne cherchent pas vraiment des amis… d’autant plus quelqu’un comme lui. Un loup. Il sait que tout le monde n’est pas comme lui. D’ailleurs, il aimerait bien connaître d’autres créatures… Il est curieux. Mais même les loups le rendent curieux. Il a entendu dire qu’une meute se trouve près de là.

Cela lui fait bizarre d’être sans ses affaires. Il les a soigneusement cachées sous une bâche et des feuillages. Il n’a pas grand-chose mais au bout d’un moment, cela pèse tout de même sur son dos. Il est mieux sans superflu pour se promener la journée. En parlant de journée, elle n’est pas trop avancée. Il pourrait partir chasser. S’enfoncer dans la forêt pour trouver de quoi manger un peu de viande… Cela fait déjà quelques jours. Ça ne lui manque pas mais bientôt il sait que cela se ressentira dans son énergie au quotidien. Tout est une question d’équilibre. Et cet équilibre, il cherchera toujours à le perfectionner… C’est sûrement pour cela qu’il recherche de la compagnie… pour sa propre harmonie. Il lui manque quelque chose en ce moment.

Il sourit. Il vient de voir quelques visages qu’il reconnaît. Il serait incapable de citer des noms mais il les a déjà vu plusieurs fois dans la forêt ou au village. Des adolescents ou des jeunes adultes… de vue, ils étaient tous plus jeunes que lui. Il rejoint le petit groupe et trottinant. Ce sont des loups. Il ne doit pas faire attention avec ou se méfier. Le Vioc disait toujours qu’il fallait se méfier des humains… même si lui n’est pas d’accord avec cela. Sa sœur était humaine… Ses parents ? Il n’en a aucune idée. Au moins un des deux ne l’étaient pas, c’était la seule certitude.

Les jeunes le reconnaissent. Sans trop savoir d’où sort le ballon, un d’entre eux propose de jouer au foot. Pas de comptage de points. Juste passer le temps. Apparemment ils avaient une sorte de rendez-vous… Aether n’a pas tout compris. Honnêtement ? Il s’en fout. La seule chose qui lui importe c’est qu’il va jouer. L’effort physique l’exalte. Il n’est pas le plus doué d’entre eux. Mais il est Avec eux. Et il adore ça. Les autres se moquent gentiment de son enthousiasme. Ils doivent se dire qu’il est bizarre. Les temps ne sont pas vraiment à la légèreté des jeux sportifs et à la rencontre naïve entre inconnus. Ils le savent tous et pourtant cette petite bulle entre les adolescents et Aether s’est créée, les enfermant, protection éphémère. Il aimerait pouvoir faire cela tous les jours. Juste une petite pause dans son quotidien juste fait pour se détendre et profiter du répit. La faim ne le tiraille pas, pas plus que la soif. Il a passé une bonne nuit… Que demander de mieux ? Pour ce jour, il s’en tire bien. A se demander si le Vioc ne veille pas d’une manière ou d’une autre sur lui… Non, il ne ferait pas ça ! Par contre il commenterait pour sûr tous ses faits et gestes. Avec un malin plaisir.

Il shoote dans le ballon mais manque le sac et la chaussure qui servent de but. Zut ! Il ne se rappelle pas toutes les règles… mais celle-là et inscrite dans sa tête. La plus basique de toute en même temps… Mais soudain, tout son corps se tend. Mauvais présage. Son instinct lui dit de se méfier. Il devrait faire attention. Renouer avec l’animal et se mettre sur le qui-vive. Il ignore pourquoi. Il ignore comment fonctionne son instinct… Néanmoins il se souvient que rarement ce dernier l’a trompé. Il se redresse. Ses muscles, échauffés par le sport, sont prêts. Ils lui permettront de fuir ou se défendre, c’est selon. Il observe. Regarde autour de lui. Il ne voit rien d’anormal. Les autres ne sentent rien… ou ils le cachent bien. Incapable de se détendre tant qu’il n’a pas compris. Tant qu’il n’est pas assuré que c’est une fausse alerte. Cela peut lui sauver la vie… Il rate une passe. Sa concentration est ailleurs.


©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
♦ Lycanthrope ♦
Abel's Child
avatar
♦ Lycanthrope ♦ Abel's Child
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 820
Points RP : 2193
Date d'inscription : 13/04/2018

Une question de confiance

Il se plante devant son lit et l'observe dormir un instant avant de froncer ses sourcils. Se baissant, Daryl glisse ses deux mains sous le sommier et d'un mouvement sec renverse brusquement le lit, ce qui a le don de réveiller l'endormi dans un cri. Toisant l'adolescent qui rampe d'en-dessous de son matelas d'un regard sévère, la sentence tombe tout aussi vite que le réveil a été brutal.

« Demain, t'iras récurer l'étable et l'écurie.

- ... Quoi ? Mais... !

- Et après-demain, journée complète en forêt. Tu vas en chier, ça je peux te le jurer !

- Mais attends, c'est pas... !

- C'est la deuxième fois cette semaine Ben ! Maintenant tu te lèves et tu t'habilles. Tu as cinq minutes. »

Après quoi, peu importait sa tenue, il allait le trainer dehors pour l'entrainement de la journée. Chose que le gamin comprit tout de suite, se dépêchant de se préparer, non sans bougonner au passage, Daryl allant alors l'attendre à l'extérieur.

Ben était un jeune loup qui venait tout droit d'Angleterre. Il n'avait jamais vraiment fait partie d'une meute, et l'autorité lui passait littéralement au-dessus.
S'occuper d'adolescents n'étaient pas forcément une chose facile. S'occuper d'ado dont le gène rendait le comportement parfois électrique encore moins. Mais les pires étaient sans doute ceux qui ne connaissaient rien à l'esprit de meute et n'en faisait qu'à leur tête ! Cette fois Ben n'échapperait pas à une petite session stage de survie extrême de quelques jours en plein milieu des bois pour essayer de lui mettre dans le crâne qu'il n'était pas ici en camp de vacances. Et le brun avait déjà quelques autres noms en tête qui pourraient bien y passer également.

Il avait laissé le soin aux autres de préparer le camp. Ils s'étaient installés non-loin du village, à peine une vingtaine de minutes à pied. Ils n'avaient pas besoin de s'isoler davantage pour ce qu'il avait prévu de leur faire faire.
Normalement, ils ne risquaient rien ici. Si une patrouille de Tullamore passait aux environs, ils seraient prévenus immédiatement par talkie. Oui. Pourtant, en arrivant aux abords du camp, Daryl se rendit immédiatement compte que quelque chose clochait. Il fit signe à Ben de se faire discret, et c'est comme ça qu'ils purent observer de loin la partie de foot improvisée.
Qu'est. ce. que. c'était. que. ce. bordel. ?! Le brun crispa sa mâchoire en repérant un garçon qu'il n'avait jamais vu jusque là trainer avec les jeunes.  C'était une blague ?! Il existait des règles, des protocoles, et ils étaient tous là à s'amuser tranquillement, aucuns d'entre eux n'avaient même ne serait-ce que penser à le prévenir ! Ils ne se rendaient vraiment pas compte du danger !
Il envoya Ben se cacher alors qu'il faisait rapidement le tour du camp, le blond n'avait pas l'air agressif pour le moment, et il préférait s'assurer qu'aucuns complices ne patientaient, planqués dans les environs en attendant le bon moment pour débarquer.
Ce n'est qu'une fois sûr que l'intrus était seul que Daryl interrompit assez brutalement la partie en cours.

« Écartez-vous de lui, maintenant ! »

Le lycan marche droit vers l'étranger, sa main posée sur la crosse de son arme, bien visible, afin de lui faire comprendre qu'il n'avait pas intérêt à faire le malin, son regard fixé sur le blond alors qu'il s'adressait aux autres, les jeunes se regardant sans comprendre de quoi il s'agissait, mais obtempérant tout de même devant le ton autoritaire.
Il se stoppa à deux bons mètres de l'inconnu, la main toujours sur son arme, bien que le doigt soit éloigné de la gâchette. Oh que non, celui-là n'avait pas intérêt a essayer de filer, il n'hésiterait pas à dégainer et le tirer comme un lapin en pareil cas.

« Qui tu es, de quelle meute tu viens, et qu'est-ce que tu fous là ? »

Le ton était un poil agressif, mais le brun était d'un coup bien nerveux à l'idée que des types comme ça rôdaient dans les environs alors qu'il venait de laisser les jeunes seuls pendant près d'une heure en les pensant en sécurité ici !
Il l'avait tout de suite catégorisé en tant que lycan en le voyant soudainement se tendre, aux aguets, peu avant qu'il ne se montre. Le blond était à l'écoute de ses sens et avait visiblement réussi à le repérer malgré sa discrétion, ce qui n'était pas rien. En tant normal, cela aurait suffit à le rendre un peu moins agressif, mais malheureusement pour lui, depuis la disparition de Cathy, Daryl soupçonnait l'existence de quelques traitres parmi leur rang, et tant qu'il n'aurait pas éclaircit ça, sa méfiance était double, et dans ces circonstances ce loup-là lui semblait d'autant plus louche !

« Attends Daryl, il est cool, y a pas à-

- Cool ?! Est-ce que tu sais qui il est ? D'où il vient ? Qu'est-ce qu'il vient faire là ? S'il est seul ? Est-ce qu'au moins quelqu'un l'a fouillé ?! »

Devant le silence tonitruant que lui opposa le groupe, il sut que les réponses à ses questions étaient toutes négatives. Si la majorité commençait à se sentir penauds,  certains se montraient plus téméraires et obstinés, comme Elliott qui répliqua.

« C'est bon, il est juste venu pour s'amuser, on faisait rien de mal... »

Daryl fronça ses sourcils. Non, c'est sûr, en temps normal, cela n'aurait pas posé de problème. Mais les temps n'étaient plus normaux depuis deux longues années maintenant, il serait grand temps qu'ils se mettent dans le crâne des dangers qu'ils encouraient - le but de cette journée, soit-dit en passant. Ils étaient vraiment inconscients !
Sans quitter des yeux la cause de tout ce remue ménage, il leur rappela quelques points sur lesquels il devra revenir plus longuement plus tard une fois que le problème sera réglé.

« Il y a des consignes, vous êtes tous au courant, et aucun d'entre vous ne les a suivis. Vous voulez que je vous rappelle ce qui est arrivé à Ophélie, à Cathy ou à Corey ? Cette fois plus personne ne broncha à l'entente de ces différents noms. Et il y en avait tellement d'autres... Daryl refusait que cela arrive encore à l'un d'entre eux, surtout juste parce qu'ils auraient fait la bêtise de ne pas faire attention parce que "il avait l'air sympa". Maintenant vous pliez bagages et vous rentrez au village. »

Tant pis, cette session serait reportée à plus tard. Il y eut bien quelques râles, mais ils se mirent à la tâche, tandis que le brun pouvait enfin accorder toute son attention sur le trouble fête.

« A nous deux maintenant. Tu vas répondre à mes questions mais d'abord.. écarte les bras, que j'te fouille. »

Il n'avait vu personne aux environs, mais il n'avait qu'une angoisse : qu'il soit équipé d'un micro, ou d'une connerie du genre, qui aurait retransmis tout ce qui venait de se passer, et aurait indiqué leur position. Le garçon n'avait pas l'air mauvais, mais comme dit plus haut, par les temps qui courent, la méfiance était de mise. S'en était presque maladif chez un loup comme Daryl !

NΞRIOИ
Revenir en haut Aller en bas
Une question de confiance - Daryl
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le débat sur la question du protectorat
» Question à nos historiens
» Réflexion sur la question constitutionnelle aujourd'hui
» Faut-il remettre en question les habiletés du PDT du Sénat ?
» [question] moyen de truquer...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Island Of the Damned ::  :: Galway-
Sauter vers: