The Island of the damned est un forum post Apocalyptique rassemblant un grand nombre de créatures surnaturelles.
 

Partagez | 

 « Dancing with the devil » | Feat Daryl

Vampire
Caïn's child
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 235
Points RP : 638
Date d'inscription : 07/07/2017

Dancing with the devil

Feat Daryl le mari de raid

Hey chéri ! Comment tu vas ? Tu me manques tu sais… Il faut qu'on se voie très vite, pourquoi pas demain soir ? On se retrouve à cet endroit, tu sais où tu as eu ce doigté si particulier... J'espère que tu seras plus délicat cette fois, et sans ton public ! Bisous ♥️
Ton cher mari


« Hein ?! »

Nick se remit à lire pour la cinquième fois le message qu’il venait de recevoir, se décomposant un peu plus chaque fois. Le SMS en question provenait de Daryl, le loup-garou qui était accessoirement son mari de raid lors de ces plaisanteries stupides qu’ils échangeaient quand ils se croisaient. Evidemment, il était toujours le premier à en rire et à le taquiner, le nommant par quelques surnoms mielleux et idiots, et ça le faisait toujours rire, mais là… Là c’était étrange. Le message était bizarre. Bien trop pour être sincère, suffisamment pour ressembler un genre de pari raté. Un instant, il crut presque à un canular mais Daryl semblait trop sérieux pour envoyer des messages aussi vains. Cela ne pouvait être qu’un code. C’était peut-être un peu tiré par les cheveux d’en venir à ce genre de conclusion, mais un instinct soudain lui soufflait que c’était une façon détournée de lui demander quelque chose. Après tout, ils avaient beau pouvoir communiquer avec des téléphones volés, rien ne disait que Tullamore ne surveillaient pas leurs conversations. Daryl semblait quelqu’un de prudent – pour ne pas dire paranoïaque – ça lui ressemblait assez d’utiliser des messages codés. Pour cette raison, le vampire déchiffra attentivement le message pour lire entre les lignes. Cela semblait être une urgence, un rendez-vous à l’endroit où il avait eu ce doigté si particulier… Le bâtiment abandonné de Swanlinbar. Celui-là même où il avait entreprit d’improviser un pneumothorax à la Mac Gyver – d’ailleurs, dommage, Daryl était probablement bien trop jeune pour se souvenir de cette série télévisée qui était pourtant culte. Nick n’avait pas besoin d’un doctorat pour comprendre qu’il était convié seul. Ce message obscur l’intriguait drôlement. Pourquoi diable Daryl avait-il besoin de lui seul ? Un peu plus et il en devenait aussi méfiant que le loup lui-même… Il supposait qu’il n’aurait sa réponse qu’en venant au rendez-vous.

Heureusement, en tout cas, que Zick ne lisait pas ses SMS dans son dos. Un message pareil, ça pouvait porter à confusion, c’était probablement pour cette même raison que c’était le message codé parfait. Le lendemain, Nick prépara son sac en songeant que Daryl avait des talents d’espion insoupçonné. Même pour un message crypté, il se demandait si lui-même aurait eu l’audace d’envoyer un tel texto. Il en rougirait presque de gêne, s’il avait pu. Il fourra dans son sac à dos une arme et quelques munitions, précaution de circonstance s’il devait partir seul en mission. Il prévint tout de même Bellamy avant de partir. Il resta évasif sur ses raisons, lui indiquant simplement qu’il partait seul et qu’il reviendrait avant le lever du jour, sauf s’il le prévenait du contraire. De cette manière, Bellamy pourrait envoyer des secours au cas où Nick ne respecterait pas le couvre-feu. Il espérait que ça n’arrive pas, mais on ne savait jamais… Bellamy tenta de le questionner un peu, curieux de voir Nick se montrer si mystérieux, mais le leader des raids esquiva habilement les questions. Visiblement, Daryl n’avait pas envie que la nouvelle se répande et Nick respectait ce choix, lui-même curieux et même un peu nerveux d’en connaître la raison. Il prit sa voiture et se mit en direction de Swanlinbar, un brin de stress lui tordant doucement l’estomac. En dehors du dernier fâcheux épisode qui les avait obligés à coopérer, ils ne s’étaient jamais retrouvés seuls ensemble. D’ailleurs, est-ce que Daryl l’attendrait seul ? Est-ce qu’il ne lui tendait pas un piège, pour par exemple se venger de s’être vu mis dans un sale état lors de leur dernière rencontre ? Non, ça y est, il se mettait à penser comme le lycan, à croire à des conspirations pour tout et n’importe quoi. Daryl était quelqu’un de bien. De bon. Il avait confiance en lui.

Cela n’empêcha tout de même pas le vampire de rester sur ses gardes lorsqu’il arriva sur les lieux. Il descendit prudemment de la voiture, humant l’air. Aucun bruit ni aucun parfum ne l’informa de la présence potentielle d’un agent. Ils avaient visiblement déserté les lieux, depuis la dernière fois… Nick se dirigea à pas de loups vers le bâtiment abandonné. Cela lui fit un drôle d’effet, alors qu’il repensait à ce qu’il avait vécu l’autre jour. Maintenant qu’il y réfléchissait, ce n’était pas passé loin. Lui et son équipe avaient bien failli y passer. Il songea qu’il n’avait pas remercié les lycans comme il se devait, il aurait probablement dû leur céder un peu plus de médicaments… Il s’en voulait surtout vis-à-vis de Daryl. Il l’avait quitté sur un lit d’hôpital après une conversation pour le moins intéressante, mais à la nuit tombée, quand il était revenu le voir, lui et Jim avaient déjà mis les voiles. Dans un certain sens, ça l’avait rassuré, le loup s’était donc remis de ses blessures et avait pu rentrer chez lui. Dire qu’il l’avait poignardé avec ses doigts et empoisonné avec son sang… Il n’eut pas le temps de culpabiliser plus longtemps. Suivant instinctivement le parfum volatile de Daryl, Nick arriva dans la pièce, surpris de le découvrir seul… Ou pas. Il était visiblement en compagnie d’un second visiteur qu’il ne connaissait pas. Fronçant légèrement les sourcils, Nick se rapprocha prudemment. Ce n’était probablement pas un ami, puisqu’il était attaché. Il se demanda de plus en plus ce qu’il fichait ici… C’était quoi ? Un kidnapping ? On n’était pas censé faire ça avec un ami de confiance plutôt qu’un vague collègue qu’on ne connaissait pas vraiment ? Nick pinça les lèvres. L’autre n’était pas un lycan, il pouvait le sentir. Un mortel… Mais quel genre de mortel, pour se faire ainsi séquestrer par un homme comme Daryl ?

« Heu. Bonsoir. » Il n’osa pas faire de plaisanterie en l’appelant ‘chéri’ ou ‘mon cœur’. « Qu’est-ce qu’il se passe, Daryl ? » Autant entamer tout de suite les hostilités, parce que là, il se sentait complètement perdu. « Pourquoi est-ce que tu m’as appelé ici ? »

Et pourquoi est-ce qu’il y avait un homme ligoté ? Pourquoi ici et pourquoi étaient-ils seuls ? Pourquoi cette urgence ? Il avait tout un tas d'interrogations et il sentit que le second épisode de leurs échanges de questions venait d’arriver. Il posa doucement son sac au sol en scrutant le visage du lycan.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lycanthrope ♛ Membre du mois
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1032
Points RP : 2796
Date d'inscription : 13/04/2018

Devil's Dance

Une odeur. Tout était parti d'une simple odeur, qui avait semé le doute, pour à terme le mener au coupable. Légèrement poivrée. Il l'avait senti quelques semaines plus tard, après la disparition de Cathy. Et il s'était alors figé. La même... que dans la maison... là où elle avait été enlevé ? Il n'était pas sûr. C'était trop léger, trop incertain. Il ne pouvait pas porter d'accusation avec si peu, les conséquences pourraient être désastreuses. C'en était alors suivi surveillance et recherches. Mais difficile de demander "où étais-tu le soir de sa disparition" sans éveiller les soupçons. D'un point de vue extérieur, Declan avait tout l'air d'un gars tranquille, quoiqu'un peu taciturne. Daryl ne le connaissait pas bien, il avait débarqué ici lors des toutes premières rafles Tullamore et ne parlait pas bien la langue, venant du nord de l'Autriche, ou bien d'Allemagne, il ne savait plus trop, une langue germanique en tout cas, dont l'Irlandais ne comprenait pas un mot, ces derniers avaient alors tendances à rester entre eux. Rien d'anormal jusque là. Tant que tout le monde participaient au bien de la meute, cela ne posait pas de problème. Pourtant, si au début il n'avait rien remarqué d'alarmant, quelque chose chez lui l'indisposait, et plus il l'observait, plus il le trouvait louche. Nerveux, fuyant.. quelque chose clochait chez lui. Mais le contexte actuel pouvait expliquer bien des comportements. Ce n'était toujours pas assez pour faire de lui le coupable. Jusqu'à aujourd'hui.

Il avait demandé à Jim de garder un oeil sur lui, sans lui donner plus d'explications, et le quarantenaire venait de lui signaler au talkie que celui-ci venait de s'éclipser discrètement. Daryl avait alors planté ce qu'il était en train de faire pour le filer.
Il l'avait suivi pendant près de deux heures sur la route, manquant plusieurs fois de le perdre, contraint de garder ses distances pour ne pas se faire repérer. Et puis l'allemand s'était engouffré sur une route forestière. Où est-ce qu'il allait comme ça ? Devant réduire sa vitesse vu l'état de la piste et ne sachant pas à quoi s'attendre, Daryl gara son véhicule sur le bas côté, et compta sur ses capacités lycanthrope pour le suivre à la course à travers les bois. Il n'eut pas grandes difficultés, puisque Declan arrêta sa voiture cinq kilomètres plus loin dans une impasse aboutissant à un petit cabanon de chasse. Plus ça allait, et plus le brun avait un mauvais pressentiment. Il hésita même à faire demi-tour, et chercher du renfort. Pourtant, descendant de son auto, le germain n'approcha même pas du cabanon, poursuivant son chemin à pied à travers les bois. ... Qu'est-ce qu'il fabriquait ? Plus il le suivait, et plus Daryl avait d'interrogations. Declan le promena comme ça dans la forêt pendant encore une heure, avant qu'ils ne sortent du sous-bois pour atterrir sur une nouvelle piste. Ou une autre voiture l'attendait. Merde. Putain... Daryl espérait vraiment se tromper. Il y avait peut-être une autre explication, qui ferait que non, Declan n'était pas un traitre, qu'il n'avait rien à voir avec la disparition de Cathy, que tout ça était une énorme méprise du à sa méfiance maladive qui lui faisait voir des problèmes où il n'y en avait pas !

Daryl perdit sa trace 20 km plus loin. Il avait beau être rapide et endurant, dès que la voiture avait retrouvé une route plus praticable, il avait fini par être distancé. Remerde. Il n'avait pas pu voir où il se rendait. Mais il savait très bien ce qui se trouvait dans cette direction. Tullamore. Merde, merde et remerde ! Il eut tout le temps du trajet du retour pour ruminer sur ce qu'il devrait faire.
Est-ce qu'il était vraiment de mèche avec Tullamore ? Si oui, pourquoi ? Qu'est-ce qu'il faisait avec eux ? Est-ce qu'il leur fournissait des informations ? Pourquoi avoir enlevé Cathy ? Est-ce qu'il était le seul, ou il y en avait d'autres ? Depuis quand ? Tout un tas de questions qu'il faudrait éclaircir au plus vite. Surtout avec les évènements futurs qui se préparaient... ils ne pouvaient vraiment pas se permettre d'avoir une taupe parmi eux s'ils décidaient de contre-attaquer. Même le projet de brouilleurs étaient peut-être déjà foutu alors qu'ils commençaient tout juste à en avoir quelques-uns !


Toutes ces questions, il les lui posa quand il revint à la tombée de la nuit récupérer sa voiture. Bien sûr il fut surpris de trouver le lycan là. Et s'il ne répondit rien alors que Daryl lui demandait de but en blanc s'il avait quelque chose à voir avec la disparition de la jeune femme, le  loup entendit distinctement les battements de son coeur s'accélérer.


Dix heures qu'ils étaient là, et Declan n'avait toujours pas dit un mot. Si l'allemand n'avait pas hérité du gène de ses parents métissés, il avait en revanche tout prit du caractère buté et déterminé des loups.
Daryl nettoya ses phalanges tâchées de sang avec un linge humide, les sourcils froncés. Il devait être bientôt midi. Le temps d'aller perdre la voiture de Declan dans un coin où elle ne serait pas retrouvé, puis de rejoindre cette autre cabane qu'il connaissait bien et où il savait qu'ils ne seraient pas dérangés. Il avait d'abord tenté de simplement demander, sans se laisser emporter par la colère sourde qui grondait en lui en imaginant que ce type était responsable de la disparition de Cathy, et d'autres peut-être ? En imaginant ce qu'elle, ils ?, étaient en train de subir aujourd'hui à cause de lui. Il avait essayé de le raisonner. De le convaincre qu'il faisait fausse route en s'alliant à Tullamore. Que des personnes comme Catherine ne méritait pas de finir là-bas. Il avait essayé de comprendre. De faire des suppositions. Si on lui avait promis une protection, pour lui ou ses amis, ou bien des privilèges, une porte de sortie ? Guettant le moindre signe, la moindre réaction. Puis il avait lentement glissé vers une méthode plus drastique. Mais même sous la torture, l'allemand ne prononça pas un mot.
C'était une qualité admirable de garder à ce point un secret, mais pourquoi fallait-il que ce soit dans ce sens ? Bon sang, si seulement il pouvait lire dans les esprits, il n'aurait pas à...

« ... »

Soudain le lycan se figea alors qu'il broyait irrémédiablement le quatrième doigt de son coupable. Lire les esprits. Il y en avait sur cette île qui étaient capable de cette prouesse.
Se redressant, il colla une beigne à son otage qui l'envoya au pays des rêves, avant de le balancer dans une grosse malle qu'il cadenassa avant de reprendre la route.
Retournant à Moycullen Bogs, il s'arrêta d'abord voir Nathan qu'il savait avoir toujours sur lui l'un des téléphones volés aux agents de Tullamore, les seuls qui fonctionnaient encore via un réseau spécial depuis qu'ils avaient isolés l'île du reste du monde. Daryl n'aimait pas utiliser ces engins, il avait toujours cette crainte qu'appartenant à la milice, ceux-ci aient toujours la main mise dessus et soient capables de lire tous les messages partant de ces derniers. Il n'était pas certain que cela soit possible, n'y connaissant pas grand chose là-dedans, mais il préférait ne pas prendre de risque. Trouvant l'humain en train de bâtir une annexe à l'un des bâtiments avec quelques autres membres, il l'interpella.

« Nate ! Tu me passes ton téléphone ?

- Oui, attends, une minute ! »

Il termine de clouer la planche à sa place, et rejoins son ami, lui brandissant l'appareil que le brun s'empressa d'attraper, tapant un sms à la hâte, sourcils froncés, avant de l'envoyer à un numéro qu'il avait mémorisé par coeur, au cas où.
Devant son air concentré, Nate ne put s'empêcher de lui faire une réflexion alors qu'il lui rendait déjà son téléphone.

« Tu sais que tu as une tête à faire peur en ce moment ?

- ... J'te remercie.

- Non mais c'est vrai, je suis sérieux ! Tu devrais te reposer.

- Je me repose ! C'est juste... je dors mal en ce moment, c'est tout. Ça va passer. »

Il le salua, et prit congé.
Il avait beau avoir confiance en Nathan, il ne pouvait pas lui parler de Declan. Pas tant qu'il n'en saurait pas plus. Et même... si l'allemand était un cas isolé, il ne servait à rien d'alarmer toute la meute et créer des tensions inutiles où tout le monde soupçonnerait son voisin d'être un traitre allié de Tullamore. Et puis, il n'avait pas tout à fait menti. Ces derniers temps, il passait vraiment de mauvaises nuits, des songes, des cauchemars, où il ne se reconnaissait pas venant le hanter au point de lui faire presque craindre de fermer l'œil. Non, vraiment, plus rien n'allait ces derniers temps.

Il passa signaler à Aodh son projet dans les grandes lignes. Il avait déjà parlé à son frère de sa suspicion à l'égard de l'allemand. Il ne pouvait pas cacher grand chose à ce dernier. Et après s'être entretenu une bonne demi-heure avec lui à ce sujet, il quitta de nouveau Moycullen.

Son colis dans le coffre, il traça la route jusqu'à Swanlinbar.

Il arriva sur place sur les coups de 19 heures. Nick ne pourrait prendre la route qu'une fois la nuit tombée, et ne serait pas là avant encore un moment. Soudain le lycan fut prit de doutes. Et s'il ne venait pas ? S'il n'avait pas compris le message, ou son importance ? S'il était déjà sur une autre affaire, et ne pouvait pas se libérer ?
... Cela ne servait à rien de s'en inquiéter maintenant. Il fit un tour, s'assurant qu'il n'y avait pas d'invités indésirables dans le coin, trouva quelques provisions et autres objets qui pourraient s'avérer utiles dans la manœuvre. Avant de sortir Declan du coffre. Ça aurait été trop beau, si ce petit voyage lui avait délié la langue, mais toujours rien. Daryl devait lui reconnaitre ça, c'était un dur à cuire.
Ça lui faisait un peu bizarre de revenir ici... à l'intérieur du bâtiment, il restait quelques traces de ce qui s'était passé ici, comme cette tâche bien plus sombre sur le plancher sale, là où s'était répandu son sang. Assez ironiquement, c'est à peu près à cet endroit qu'il installa Declan, solidement ligoté à une chaise. Il lui offrit à boire, et se contenta alors de l'interroger encore sans plus le torturer. Ce n'était plus utile de lui faire du mal, si Murphy pouvait lui soutirer les informations sans avoir à le faire souffrir davantage. A vrai dire il faisait déjà assez peine à voir comme ça... Les taillades sur les bras et le torse. Deux dents avaient sautées sous les coups de poings, le visage abimé, et les quatre doigts de brisés. Il aurait pu éviter tout ça, si seulement il n'avait pas décidé de se murer dans le silence. Et il y aurait pu avoir bien pire, si le lycan n'avait pas un télépathe dans ses connaissances.
Bon sang. Pourvu qu'il vienne. Pourvu que Nick soit capable de trouver les réponses à ses questions. Daryl n'aimait pas faire ça, mais si le vampire ne se montrait pas, il devrait obtenir des réponses, quoiqu'il en coûte.


Cela faisait une bonne heure que le silence s'était installé, Daryl ayant abandonné l'idée de poser ses questions en attendant l'arrivée du vampire. Toujours incertain quant à sa venue, jusqu'à ce qu'il perçoive au loin le moteur d'une voiture. Le loup se tendit, attendant près de la fenêtre, guettant la silhouette du visiteur. Est-ce qu'il avait suivi ses consignes ? Était-il venu seul ? Était-ce seulement bien lui... ?
Daryl fut bien plus soulagé qu'il ne l'aurait cru en voyant Nick arriver.

Le vampire le fut bien moins en découvrant son invité surprise. Murphy devait se poser tout un tas de questions, et Daryl n'était pas sûr de pouvoir répondre à toutes. Mais dans le cas présent, il lui demandait un service, un gros service, et sans avoir eu d'explications, il était tout de même venu. C'était à lui de lui faire confiance à présent.

« J'ai eu peur que tu ne saisisses pas la subtilité de mon message. »

Qu'il ne vienne pas. Mais il était là. Et ce simple constat avait déjà allégé comme un poids sur ses épaules, même s'il savait que c'était loin d'être fini. Saluant le vampire à son tour, il s'éloigna du troisième pour parler à Nick hors de portée de ses oreilles.

« J'aurais besoin de tes dons. Tu m'as bien dit que tu lisais dans les esprits ? »

C'était une question rhétorique. Tous les vampires étaient télépathes, c'est un fait. Et il se rappelait parfaitement bien que Nick le lui avait confirmé la dernière fois, lui faisant même une démonstration, bien qu'à ce moment-là, il avait la tête assez  ailleurs pour ne pas prendre la mesure de la chose... Quoiqu'il en soit, maintenant Nick devait voir où il voulait en venir. Daryl avait conscience qu'il lui demandait un gros service. Quelque part, s'il voulait vraiment se dédouaner, il pourrait dire que ça les concernait tous, depuis la coalition, s'ils fomentaient un projet commun et que celui-ci s'ébruitait, toutes les races seraient pénalisées. Mais pour être vraiment honnête, il s'agissait avant tout d'un problème lupin.

« Il... y a eu des enlèvements chez nous. C'est même arrivé, au sein de la meute. Je pense... ce type est impliqué avec les Tullamore, et il a quelque chose à voir avec ça. Mais pas moyen de le faire parler. Alors si tu pouvais... »

Il scrute celui qu'il aurait bien du mal à appeler ami malgré l'état des faits qui y ressemblait beaucoup, cherchant son accord, avant de lui fournir plus d'informations au sujet de cette affaire, afin qu'ils puissent commencer une nouvelle sorte d'interrogatoire, qui portera plus ses fruits, il l'espérait.

NΞRIOИ
Revenir en haut Aller en bas
Vampire
Caïn's child
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 235
Points RP : 638
Date d'inscription : 07/07/2017

Dancing with the devil

Feat Daryl le mari de raid

Il se sentait un peu ridicule d’avoir pensé que Daryl était un type sympa, droit et bon alors qu’il le trouvait en compagnie d’un homme ligoté et bien amoché. Trop surpris pour véritablement réussir à rire, Nick esquissa à peine un sourire lorsque Daryl le félicita d’avoir bien décodé son message. Honnêtement, il se demandait s’il avait bien fait… Le vampire comprenait qu’il venait de mettre les pieds dans une drôle d’affaire. Il se félicita d’en avoir parlé à Bellamy avant de partir, au cas où Daryl décidait de le mettre dans le même état que l’inconnu attaché sur sa chaise. Bon. Peut-être qu’il avait un peu plus de chances que le mortel de s’en sortir, il était un vampire, après tout, mais il avait entendu dire que les lycans pouvaient être des créatures redoutables, même face aux immortels. Nick se promit de se méfier de Daryl, à l’avenir, alors qu’il hochait doucement la tête, le crâne encore plein de questions. Il eut bien vite une réponse à l’une d’elle. Visiblement, le loup avait besoin de son don. Pourquoi le sien ? Pourquoi lui ? Il n’aurait probablement pas de réponses à ces interrogations-là. Peut-être était-il le vampire le plus proche de Daryl ? Peut-être était-ce à cause de l’autre jour, de leur conversation à l’hôpital du château ?  Nick lisait dans les esprits, certes, mais son don avait ses limites. Il savait même que certains pouvaient apprendre à s’en protéger pour échapper à cette télépathie innée, érigeant des sortes de barrières mentales que les vampires ne pouvaient franchir. Pour Nick, lire les esprits était un don naturel comme l’était le réflexe de respirer de son vivant, mais ça ne faisait pas de lui un mentaliste invincible. Il se demanda si d’une manière ou d’une autre, il avait involontairement fait croire à Daryl qu’il était doué pour ça. Il ne l’était pas plus qu’un autre, en réalité.

« Oui, mais, enfin… » Il jeta un regard par-dessus l’épaule du lycan pour observer l’autre homme. « C’est toi qui l’a mis dans cet état ? »

Question stupide. Il n’avait pas besoin de la poser, il connaissait la réponse. D’ailleurs, en rivant son regard dans celui de Daryl, quelques images brèves passèrent devant ses paupières. Quelques coups échangés, des os qui craquent. Il grimaça imperceptiblement. Nick restait sensible aux scènes de torture. Paradoxalement, il était bon pour ça, il connaissait les bonnes méthodes pour faire mal, du fait de les avoir subies… Cependant, elles le ramenaient dans une époque qu’il n’aimait pas se rappeler. En tout cas, s’il comprenait bien, Daryl venait de le convoquer pour un interrogatoire en règle. Il lui fallut peu de temps pour deviner que les méthodes précédentes du loup n’avaient pas fonctionné, il n’y avait qu’à voir l’état dans lequel se trouvait le pauvre bougre. Il était presque étonné de le voir encore conscient. Sa ténacité, toutefois, avait quelque chose de compromettant et quand Daryl lui fit part de ses doutes, le vampire pinça les lèvres d’un air grave. Le silence du suspect le rendait presque coupable. S’il n’avait vraiment rien à cacher, rien à voir dans cette histoire, il l’aurait certainement dit depuis bien longtemps… Pourquoi s’acharner à garder la bouche close s’il était véritablement blanc comme neige ? Non, décidément, il y avait anguille sous roche et puisque la douleur ne semblait pas pouvoir lui faire sortir les vers du nez, il fallait probablement user d’une autre méthode, plus insidieuse. Nick n’en était pas très fier, mais les dernières paroles du loup l’avaient convaincu. Si cet homme était dangereux, s’il était impliqué avec les Tullamore, il voulait le prouver. Aider Daryl. Il lui devait bien ça. Il avait beau avoir rendu service au lycan en lui faisant visiter la réserve du château la dernière fois, il se sentait encore redevable envers lui. C’était donc l’occasion d’enfin rembourser sa dette et se faire pardonner pour cette terrible aventure à Swanlinbar.

« Compris. » Répondit le vampire. Il aurait bien lâché une blague sur son SMS et la déception de ne pas avoir réellement de rendez-vous amoureux secret, mais ce n’était pas vraiment le moment. « Compte sur moi. »

Il passa près du loup pour se rapprocher de l’autre homme. Son visage tuméfié avait quelque chose de grotesque tant il était déformé par les bleus. Daryl n’y était pas allé de main morte. Nick jeta d’ailleurs un bref coup d’œil vers le lycan. Il était bien content que ce dernier n’ait jamais eu envie de se venger pour l’empoisonnement au sang à coups de poing. Ses biceps saillants n’étaient pas du chiqué. Enfin bon. Nick secoua brièvement la tête avant de se concentrer sur le suspect. L’homme avait l’air de comprendre ce qui allait lui arriver. Un interrogatoire, un vampire… Inutile de chercher plus loin. Beaucoup étaient au courant des dons des immortels. Depuis la révélation de l’existence des vampires au monde entier, les gens avaient eu le temps de se renseigner sur les capacités de ces créatures et il n’était pas rare, à présent, de croiser des humains connaissant leur don de télépathie. Nick ne fut donc qu’à moitié surpris de voir l’esprit lui résister, comme une barrière invisible l’empêchant d’entrer. Toutefois, il ne suffisait pas de penser pour se protéger. Il n’eut pas besoin de forcer bien longtemps, il fit juste face à une vague de pensées qui cherchait à le chasser : l’humain pensait très fort des mots comme ‘hors de ma tête’, une sorte de prière muette comme un sortilège pour le conjurer loin d’ici. Plus qu’un sortilège, toutefois, il s’agissait surtout d’un réflexe naturel… Là où le mortel se serait débattu physiquement, il le faisait mentalement. Nick arqua un sourcil quand il se rendit compte que ces pensées emmêlées résonnaient dans une langue bien familière ; l’allemand. Un camarade du pays ? Si toutefois ‘camarade’ était le bon mot à utiliser, étant donné qu’il lui faisait face dans un bâtiment perdu au milieu de nulle part à côté d’un collègue qui l’avait passé à tabac pour lui arracher quelques mots.

« Que sais-tu des enlèvements ? » C’était tout bête, mais même s’il ne lui faisait pas cracher le morceau, l’homme finirait probablement par y penser, surtout en essayant de ne pas y penser. Il avait même usé de l’allemand pour lui parler. Une langue familière le ferait sûrement réagir. « Quel est ton lien avec Tullamore ? »

Il essaya de s’insérer dans la faille. Avoir abordé le sujet était la première étape. Le mortel tenta désespérément de protéger ces pensées, fermant fort les yeux, comme si ne pas plonger dans son regard le protègerait mieux. Lèvres closes, Nick restait silencieux, à simplement le regarder. Vu de l’extérieur, la scène devait être étrange, puisque le vampire se contentait de rester debout devant le suspect. Pas de formule magique, pas de cris ni de lutte physique ; tout était dans la tête. Le mortel, toutefois, tenait bon. Il sentait sa colère affluer par vagues, cette rage qui tentait de le repousser hors de son esprit, et Nick comprit bien vite qu’il n’arriverait à rien dans cet état. S’il voulait des réponses claires, il fallait que l’homme qu’il interroge soit dans un meilleur état d’esprit, et pour cela… Le chef des raids jeta un nouveau regard à Daryl, hésitant, avant de poser sa main sur celle du prisonnier, effleurant délicatement ses phalanges brisées. Un contact physique lui permettait de mieux faire fonctionner son don. Il se concentra et essaya de modeler ses émotions, de calmer l’océan agité de sa colère pour la remplacer par un lac de calme et d’apaisement. Le mortel ne sembla pas comprendre ce qui lui arrivait mais sa mâchoire crispée se détendit peu à peu, son esprit s’adoucissant lentement sous le pouvoir de Nick. Alors que ses humeurs se calmaient, le vampire put mieux s’insérer dans sa tête et fouiller ses pensées, concentré.

« Cathy… » Souffla Nick en fermant les yeux pour mieux lire dans le crâne du suspect. « C’est lui qui l’a enlevée. » Il se tut un court instant, marmonnant d’autres questions en allemand pour guider un peu le fil de ses pensées. « Il y a un autre homme… C’est lui qui lui a demandé de faire ça. Un marché… » Nick avait beau lire dans les esprits, il devait rassembler lui-même le puzzle pour le déchiffrer. Ce n’était pas aussi facile que l’on pouvait le croire. « Il joue double-jeu dans ta meute en échange d’informations. »



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lycanthrope ♛ Membre du mois
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1032
Points RP : 2796
Date d'inscription : 13/04/2018

Devil's Dance

Murphy n'était pas à l'aise. Et il y avait de quoi, il pouvait le comprendre. Il l'embarquait dans une drôle d'histoire. Hm, "drôle" n'était surement pas le terme adéquate... mais tout ce qu'il lui demandait, c'était d'user de ses dons naturels afin de débloquer la situation. Ensuite... dès qu'il aurait ses réponses, il se chargerait du reste, il n'avait pas à l'impliquer davantage dans cette affaire. Il avait un peu agit sur un coup de tête en l'appelant à la rescousse, si on lui avait dit qu'un jour il demanderait de l'aide à un vampire... il ne l'aurait pas cru. Pourtant ça y est, ce jour-là était arrivé.
Ça lui semblait assez invraisemblable, et ce n'est que maintenant qu'il attendait son approbation qu'il s'en rendait compte. Murphy avait cette capacité à lui faire oublier qu'il était l'un des leurs. C'est vrai, tous les vampires n'étaient pas forcément mauvais, il le fallait bien, sinon cette alliance entre les races auraient été bien plus difficile encore, mais même s'il commençait à les voir différemment à force de les croiser en raids, il n'était pas évident pour lui de se détacher de cette image qu'il s'était faite d'eux depuis qu'il était tout petit, entre le récit de l'extermination de leur lignée et les sordides évènements autour de River Crow. Oui, tous les vampires n'était pas comme ça. Et le regard que Nick posa sur lui en le questionnant sur sa responsabilité dans l'état de son prisonnier le lui rappela avec l'effet d'une claque. Si c'était lui qui avait fait ça ? Daryl cilla devant la question, et pour un peu il aurait détourné les yeux d'un air penaud. Mais non, il continua de le toiser, fronçant légèrement ses sourcils. Oui, il l'avait fait. Et s'il devait le refaire pour protéger les siens, alors il le ferait encore. Peut-être que dans d'autres circonstances, cela ce serait passé autrement, mais ils étaient en guerre, il n'y avait plus de demi-mesure.
C'était triste à dire mais, d'aussi loin qu'il se souvienne, ça avait toujours été le cas. La seule différence étant qu'auparavant, celle-ci se faisait en silence et dans le secret, alors qu'aujourd'hui elle se déversait à la vue de tous avec perte et fracas.

Daryl hocha légèrement la tête lorsque Nick accepta finalement la tâche qui l'attendait, et se tourna d'un quart pour le laisser passer, l'observant à distance se rapprocher de son suspect.
S'il avait douté un moment de le voir arriver, une fois sur place, il n'avait pas imaginé que le vampire puisse refuser de prendre en main l'interrogatoire. Pourtant, à l'instant, il l'avait vu hésiter.
Même s'il avait fallut de nombreuses rencontres avant qu'il ne se fasse au caractère jovial du vampire, son instinct lui avait soufflé dès la première qu'il était quelqu'un de bien - ou du moins, pas aussi mauvais que les vampires dont il avait l'habitude. Cependant, il ne s'était pas douté qu'il était peut-être "bien" à ce point-là. Il y avait bon nombre de personnes dans lesquelles il avait une totale confiance et qu'il ne mettrait pourtant jamais dans une telle situation. Parce que cette situation... ça craignait. Vraiment. Et tout le monde n'était pas capable de gérer ça. Autant que possible, il préférait le leur éviter. C'était son rôle. Celui d'Aodh, et d'Aindreas. Se salir les mains pour que les autres n'aient pas à le faire. Aujourd'hui ça devenait compliqué, et même impossible, de ne pas impliquer les membres de le meute dans des affaires plus sombres. Mais ils continuaient de faire au mieux.
Dans sa vision des vampires, ces créatures s'abreuvant de sang à la nuit tombée à la gorge de leur victime et vivant à travers les siècles, les époques, éternellement... il les imaginait comme ayant tout vu, tout fait. Alors pourquoi avait-il eu l'impression de lire un air choqué sur le visage du vampire quand il avait découvert dans quel état il avait mit Declan ? Ce n'est qu'à cet instant qu'il réalisa que Nick devait faire parti de ces personnes, celles qu'on voulait protéger de ce genre de situation. Cette prise de conscience qui pourrait être évidente pour certains - comme quoi tous les vampires n'étaient pas des tortionnaires dans l'âme mais pouvait véritablement être sensibles - l'ébranla sensiblement. Et il regretta de l'avoir fait venir ici.

Un regret qui s'estompa bien vite quand Nick commença à obtenir des informations, en quelques minutes seulement alors qu'il lui avait fallut des heures pour... absolument aucun résultat.
Il s'était rapproché un peu en l'entendant prononcer quelques mots. Il n'en avait pas saisi le sens, probablement de l'allemand vu l'intonation. Est-ce que Declan pensait dans sa langue maternelle, et Nick arrivait à faire la traduction simultanée ? Ou bien il parlait lui-même la langue ? Daryl n'avait pas la moindre idée de ce qu'impliquait la télépathie dans son ensemble. Est-ce que penser dans une autre langue pouvait suffire à brouiller un télépathe, ou bien les pensées étaient comme un langage universel ? Il aurait eu l'air malin de faire venir Murphy jusqu'ici et que celui-ci ne perçoive que des pensées en allemand sans pouvoir en comprendre le sens... Visiblement, celui qu'il pensait américain, maitrisait parfaitement cette langue. Une chance. Il lui aurait bien demandé une traduction, mais en les observant tous les deux, il préféra rester muet pour ne pas interrompre la connexion, la concentration étant de mise.

Le regard de Daryl croisa celui de Nick avant que ce dernier ne se penche pour poser sa main sur celle de Declan. Qu'est-ce qu'il fabriquait ? Il doutait que ce soit en lui montrant un peu de compassion qu- ... le lycan fronça ses sourcils. Qu'est-ce qu'il venait de faire ? Il avait clairement vu l'autre se détendre presque instantanément après que Nick l'ait touché. La télépathie servait à lire dans les esprits, pas à contrôler quelqu'un, pas vrai... ? Le brun croisa ses bras sur son torse, atteint par une brusque pointe de nervosité face à cette démonstration.
Puis il cilla légèrement. Cathy. Il n'avait pas parlé d'elle à Nick, alors forcément il l'avait lu dans la tête de Declan. Ça marchait. Daryl attendait fébrilement la suite, son coeur s'accélérant même légèrement durant l'attente, jusqu'à ce que le verdict tombe. C'était lui. Ses doigts se crispèrent sur ses avant-bras tout comme sa mâchoire, en rendant l'os saillant. C'était lui.
Au milieu de la vague de colère qui gonflait en lui, un sentiment de soulagement trouva également sa place. Il ne s'était pas trompé, il n'avait pas tabassé ce type pour rien. Ses doigts s'enfoncèrent un peu plus à travers les vêtements.

« ... Un autre homme... Qui ? »

Le ton était glacial, tranchant. Alors que son regard était rivé sur cet enfoiré qui avait vendu l'une des leurs. Lui aussi viendrait bien poser ses mains sur les siennes, mais ça serait pour lui broyer ce qui lui reste de doigts ! Il ne connaissait pas tellement Catherine, mais du peu qu'il avait pu la côtoyer, cette femme était l'une des plus douce et généreuse qu'il connaisse. Comment est-ce qu'il avait pu envoyer ce genre de personne dans l'enfer qu'était Tullamore !?!!
Soudain il décroise ses bras et s'avance vivement de plusieurs pas vers lui, se retenant de le cogner, c'est un doigt accusateur qui se pointe vers lui.

« Comment !? Comment t'as pu faire ça après tout ce qu'ils nous ont fait ??! Sa mâchoire se serre, ses narines se gonflent, la colère gronde. Ils nous ont chassés, pourchassés, traités comme des chiens ! Et toi tu...  Qu'est-ce qu'en dirait Brynn ? »

Les derniers mots lâchés sont acides. Brynn. Il se souvient vaguement d'elle. La petite sœur de Declan, de deux ans sa cadette il lui semble, fébrile mais souriante, elle tenait le choc malgré la situation, elle avait débarqué ici en même temps que son ainé, au tout début. Elle avait eu moins de chance que lui, au bout d'un mois seulement parmi eux, elle s'était ajoutée aux victimes de Tullamore. Pas encore de Coalition, par encore de répartition des territoires. Ils avaient traversés une époque où des victimes tombaient presque toutes les semaines. Puis tout les mois. Aujourd'hui.. c'était presque une colonie de vacances que de vivre à Moycullen Bogs. Ils n'avaient pas eu le temps de pleurer leurs morts, leurs disparus, ils commençaient tout juste à sortir la tête de l'eau, alors pourquoi maintenant ?!
Il jeta un regard à Nick, qu'il continue de lire son esprit surtout, qu'il ne lâche pas. Il y avait encore beaucoup trop de questions sans réponses.

« Depuis quand est-ce que tu travailles pour eux ? Qui d'autres ? Combien vous êtes ? Comment Tullamore vous a contacté ? »

Il martèle ses questions, encore, les mêmes depuis qu'il l'a attrapé il y a bientôt vingt-quatre heures, laissant parfois le relai à Nick pour qu'il poursuive, reprenne, essaie en allemand ou tout ce qu'il voulait du moment qu'ils obtenaient des réponses.

NΞRIOИ
Revenir en haut Aller en bas
Vampire
Caïn's child
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 235
Points RP : 638
Date d'inscription : 07/07/2017

Dancing with the devil

Feat Daryl le mari de raid

Daryl était furieux ; pour ne pas dire carrément hors de lui. Nick le regarda fulminer avec un mélange de curiosité et de stupeur. Pour se mettre dans un tel état, les liens de la meute devaient être forts… Car s’il avait bien compris, Cathy était un membre de la meute qui avait disparu. Nick songea que décidément, les relations entre lycans étaient bien différentes des relations entre vampires. Le groupe était beaucoup plus… Uni. Pas que les vampires fussent incapables de nouer des liens d’affection, mais les choses n’étaient pas du tout semblables. Les groupes sociaux étaient plus étriqués, là où les loups étaient un genre de grande famille. Voir Daryl se mettre dans de tels états le peina un peu. Il ne put s’empêcher de compatir à sa douleur, s’imaginant lui-même perdre un proche. Toutefois, quand le prénom de Brynn s’échappa des lèvres du lupin, Nick put clairement sentir le pic de souffrance transpercer le cœur de l’homme ligoté. Ce nom l’avait fait réagir, et pas qu’un peu… Nick en resta le souffle coupé pendant quelques secondes alors qu’une flopée de pensées tourbillonnait dans la tête du mortel. Il y entraperçut des images fugaces du visage de Brynn, des mots et des sons, souvenirs lointains d’une époque révolue. Sa sœur disparue, enlevé par Tullamore, comme tellement d’autres. L’empathe grimaça légèrement face à cette vague soudaine à laquelle il ne s’attendait pas, pendant que Daryl continuait de marteler ses questions. Toutefois, leur homme ne semblait plus vraiment attentif, ni aux questions, ni à la colère du lycan, comme résigné face à tout cela. Brynn. Ce nom continuait de résonner en lui, avec une douleur telle qu’elle semblait morceler son âme. Nick pinça les lèvres, tentant de ne pas trop se laisser attendrir par cette tristesse. Il avait enlevé Cathy. L’avait livré aux Tullamore, menée à sa perte. Et ça, tristesse ou non, ce n’était pas pardonnable.

« Où est-elle ? Où est Brynn ? » Nick poussa gentiment Daryl sur le côté, il avait trouvé une ouverture là où les autres questions se heurtaient à un mur. « Désolé, est-ce que tu peux juste… Arrêter de parler ? »

Lire dans les pensées, ce n’était pas compliqué en soi, c’était facile d’y piocher quelques mots et de deviner l’état d’esprit de la personne. Cependant, y extraire des réponses de la sorte, des souvenirs et des preuves, ça demandait un peu plus de doigté, et si Daryl aboyait juste à côté, il n’allait pas s’en sortir. Il avait besoin de calme et de concentration, d’autant que Declan était lui-même agité, mis sous pression par le lycan. Quoi qu’il en soit, Brynn semblait être la clé, elle réveillait des sentiments particuliers chez leur suspect et Nick comptait bien mettre cela à contribution. Il posa ses mains de part et d’autre des joues de Declan pour mieux s’insérer dans son esprit, se concentrant longuement pour tenter d’exploiter cette fissure que le mortel lui exposait. Brynn… Sa sœur bien-aimée. Enlevée. Arrachée à la meute dans ce chaos le plus total, avant que la coalition ne fût signée. Tullamore avait fait bien des victimes, à l’époque, profitant du vent de panique semé dans l’Irlande toute entière pour mieux frapper. Les lycans n’avaient pas été les seuls à en souffrir, les vampires aussi en avaient pâti. Dans ce temps-là, Nick vivait encore seul, survivant comme il pouvait dans la nature. Ça n’était pas des souvenirs très drôles et il afficha une expression grave, le visage fermé, alors que les souvenirs venaient presque naturellement vers lui. Doucement, alors, il posa ses questions, dirigeant comme il pouvait l’esprit de Declan en continuant d’apaiser son humeur, cherchant à dénouer ce mystère qu’il y avait tout autour de ces enlèvements. Il en oublia presque la présence de Daryl, trop concentré sur l’humain et ses pensées. Tout s’éclairait peu à peu, et alors que Nick rouvrait les yeux, il se fit la réflexion que le lupin n’allait pas aimer ça… S’il ne voulait pas le voir littéralement imploser, il allait devoir être habile dans sa façon de formuler les choses. Nick relâcha Declan avant de reculer d’un pas.

« Brynn, sa sœur… Elle est toujours en vie. C’est ce qu’on lui a dit, en tout cas. » Il posa un cout instant son regard sur Declan, l’air presque désolé. « On lui a promis qu’il pourrait la voir et lui parler en échange de quelques tributs… Peut-être même la libérer selon le nombre de lycans qu’il amènerait. »

Il essaya de s’imaginer à sa place. Si on enlevait Zick, par exemple… Que ferait-il ? Comment réagirait-il ? Mal, certainement. Il en deviendrait fou. Incontrôlable. Et peut-être serait-il capable d’en venir à de telles extrémités lui aussi. Sacrifier la vie d’autres en échange de son proche… C’était terrible mais c’était la vérité. Il avait besoin de Zick. Vraiment. Il ne survivrait pas dans un tel monde, sans lui. Il était sa raison d’être, de continuer. Si Nick faisait tout cela, c’était pour se amis, pour les siens, mais aussi et surtout pour Zick. Pour ce monde en paix auquel il aspirait et dont il pourrait profiter avec lui, une fois cette histoire terminée. S’il n’avait plus Zick pour en profiter, alors à quoi bon ? Peut-être que Declan pensait la même chose vis-à-vis de Brynn. La famille, c’était important. Nick voulait croire qu’il n’était pas quelqu’un de foncièrement mauvais. Il avait fait des choses affreuses, certes, impardonnables, mais il l’avait fait au nom de l’amour. Ça ne l’excusait en rien, mais au moins, il n’était pas aussi infâme que les Tullamore. Il avait été manipulé, tout simplement. On avait profité de sa faiblesse, de sa douleur, pour le pousser à faire ces choses. Au fond, Declan était une victime, dans l’histoire. Un simple pion. L’homme que Daryl cherchait, celui qu’il voulait punir, ce n’était pas lui. C’était un autre, c’était celui qui se cachait derrière tout ça, dans l’ombre, bien à l’abri des poings du lycan. Les Tullamore et leurs idées tordues… Pour le coup, c’était très malin. Causer le trouble dans la meute en faisant se retourner les gens contre leur propre camp… Et grâce à ça, même pas besoin de se salir les mains ! Pour fomenter un tel plan, il fallait vraiment être tordu. Nick en était presque révulsé.

« C’est un homme de Tullamore qui l’a approché… Qui lui a demandé d’enlever des membres de la meute pour lui. Ils ne se sont jamais retrouvés là-bas, cependant. » Là-bas, dans la prison. Dans cet endroit affreux dont on ne ressortait pas indemne. « Il est seul, ou… En tout cas, s’il y en a d’autres, Declan n’est pas au courant. » Ça prouvait bien qu’il n’était qu’un échelon du bas dans cette sombre entreprise. Les pions, en général, ne savaient pas grand-chose. Nick secoua doucement la tête. « On a de la chance, on n’a pas encore manqué leur prochain rendez-vous. C’est entre les limbes et Tullamore, un endroit qui servait autrefois d’entrepôt. »

Il le voyait dans sa tête, les contours du bâtiment imprimés sur sa rétine. Il avait même pu avoir accès à quelques bribes de souvenirs, comprenant que l’homme qui l’avait engagé lui donnait toujours une date de rendez-vous précise et qu’en dehors de cela, il n’y avait pas le moindre contact. Une manière de se protéger, probablement… Quoi qu’il en soit, c’était leur chance. Ils n’avaient qu’à se présenter au rendez-vous à la place de Declan. S’il en avait manqué un, son absence aurait pu réveiller des soupçons, mais il n’y avait pas de raison pour que son employeur se méfie. Jusqu’ici, c’était malheureux, Declan avait fait son boulot comme il faut. Ils allaient stopper ça. Oui, ils. Parce qu’après avoir fouillé le crâne de Declan et découvert tout cela, Nick ne pouvait décidément pas rester les bras croisés. Il voulait aider. Il devait aider. Et si Daryl avait besoin d’interroger une autre personne, par exemple ? Nick l’attrapa par la manche pour le mener un peu à l’écart, loin des oreilles indiscrètes du suspect, pour tout d’abord lui glisser à l’oreille les détails de la date et de l’heure, avant de s’inquiéter de ce qu’ils allaient faire.

« Tu comptes faire quoi, tu vas informer ta meute ? Declan est seul quand il rencontre ce type. Si on se ramène à quinze, je doute qu’on puisse être assez discrets pour le surprendre… » Lui chuchota-t-il en jetant quelques coups d’œil vers Declan. « Quoi qu’il en soit, je viens. Je sais où on va. » Décida arbitrairement le vampire.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lycanthrope ♛ Membre du mois
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1032
Points RP : 2796
Date d'inscription : 13/04/2018

Devil's Dance

Il ne comprenait pas Declan. C'est vrai, il n'était pas chez lui ici, ils n'étaient pas sa vraie meute, et il n'avait pas le gène qui les rassemblait tous. Pourtant lui comme tout les autres échoués ici, ils l'avaient accueillis et lui avaient fait une place parmi eux. Peut-être pas dans les meilleures conditions c'est vrai, mais il ne pouvait pas leur reprocher la situation ! Ils étaient tous dans le même bateau, merde ! Alors s'ils ne se serraient pas les coudes, ils couraient tout droit à leur perte ! Peut-être qu'il était trop individualiste, trop humain, pensant à ce que pouvait lui offrir Tullamore avant de s'inquiéter du groupe, auquel il ne devait finalement pas se sentir si lié que ça ? Daryl faisait des amalgames, mais il était en colère, furieux à l'idée d'avoir héberger un traitre qui était allé jusque là. Sa nature n'avait sans doute rien à voir, mais là, tout de suite, il avait besoin de le blâmer là-dessus, en voulant croire qu'il était le seul, qu'il n'y en avait pas d'autres. Si Tullamore parvenait à retourner les loups contre leur meute, ils étaient perdus.

Le loup fronça ses sourcils en entendant Nick répéter le nom de la soeur sans arriver à comprendre l'ensemble de la phrase. Il n'eut pas le loisir de l'interroger à ce sujet alors que le vampire lui demandait prestement de la boucler pour qu'il puisse se concentrer. Le lycan grogna brièvement, sensiblement sur les nerfs, mais se tut. Daryl avait prit l'habitude d'être... un peu trop autoritaire, dans ses paroles ou dans ses gestes, heureusement que Murphy était plus diplomate et avait adopté des tournures de phrases moins directives... naturellement ou bien parce qu'il avait compris instinctivement que donner des ordres à un loup à fleur de peau n'était pas une bonne idée, ça c'était une autre histoire.

Leur laissant de l'espace, il fini par sortir faire un tour dehors au lieu de tourner en rond comme un lion en cage. Il s'installa à l'extérieur, assis dos contre le mur de la bâtisse, une oreille tendue et attentive sur ce qu'il se passait à l'intérieur, tandis qu'il se mettait à tailler un bout de bois à coup de canif pour se passer les nerfs. Il devait se calmer. Il avait de quoi être dans tout ces états, pourtant il avait plus de maitrise d'ordinaire. Il avait l'impression de s'emporter comme quand il avait vingt ans. Mais il n'était plus ce garçon aujourd'hui. Ouais. Il était beau le formateur des jeunes loups tient. La faute au manque de sommeil, on allait dire ça.

Le bout de bois avait été tellement taillé qu'il n'en restait plus grand chose quand il retourna à l'intérieur. S'adossant au fond de la pièce, les bras croisés sur son torse, il observe le télépathe à l'œuvre. Ce n'était pas une capacité impressionnante dans le sens où rien n'était visible, mais elle était terriblement pratique dans cette situation. Et terriblement déstabilisante à l'idée de se retrouver sonder à son tour. La dernière fois, Nick lui avait parlé d'une sensation insidieuse en se moquant de cette inquiétude à le penser en train de lire les siennes. Il ne savait toujours pas s'il y avait vraiment une sensation à se faire lire, ou s'il pourrait très bien le faire sans qu'il ne s'en rende compte le moins du monde.

Ses bras se décroisèrent, et il s'avança de quelques pas en voyant Nick se relever.

« Qu'est-ce qu'il y a ? Qu'est-ce que tu as découvert ? »

L'américain avait l'air soucieux, et Daryl n'aima pas ça. Quelle autre mauvaise nouvelle il allait encore lui apprendre ?
Il ne saurait dire si elle l'était ou non, en tout cas, son annonce lui arracha un " Quoi ? " interdit. Brynn. Vivante. Impossible.

« C'est impossible, elle ne peut pas être à Tullamore ! »

Pas depuis tout ce temps ! Pourtant il lui suffit de poser son regard sur Declan pour savoir que Nick avait vu juste. Bordel. Cela faisait près d'un an et demi que Brynn avait disparue. Un an et demi qu'elle était enfermée dans cette tour au centre de l'île...
Daryl devint silencieux. Tout comme Nick, il s'imaginait à la place de Declan. Il serait prêt à bien des choses pour la meute, et plus encore pour ses proches. Et dans ce sens, cela rendait Declan terriblement dangereux.
Daryl fut soulager de l'entendre dire que Declan était le seul. Ce n'était pas une certitude, peut-être que comme le soulignait Nick, c'est seulement que celui-ci n'était pas au courant, mais au moins cette information laissait une chance au fait que ce soit un cas isolé. Si au contraire, il avait annoncé l'inverse... Il ne préférait pas y penser. Cependant il se rappela qu'en cherchant Catherine, ils avaient bien trouvé deux traces de pas différentes derrière la maison, s'enfonçant dans les bois. Et aucunes n'appartenaient à la jeune femme.

« Ils étaient deux, pour enlever Catherine. Est-ce que c'était cet homme le deuxième ? »

Probablement, si le télépathe n'avait détecté aucune autre mention d'un complice, mais il préférait que Murphy s'assure de ce point.
De nouveau, il avait croisé ses bras sur son torse, toisant Declan, les sourcils froncés, alors qu'il se remémorait la traque qui avait suivi la disparition de la jeune femme. Ils avaient presque réussi. Ils avaient presque rattrapé les kidnappeurs. Ils avaient presque...  S'il avait été plus réactif, plus attentif, peut-être que Cathy serait toujours à la maison. Qu'il n'aurait pas du annoncer à Mike que sa petite soeur avait été enlevé. Qu'il n'aurait pas vu Cameron se ronger les sangs en se pensant responsable. Qu'elle ne serait pas aujourd'hui enfermée là-bas, à subir dieu sait quoi. Comme Brynn. Il n'avait pas pu les sauver. Mais peut-être qu'aujourd'hui, il pourrait éviter de prochaines victimes.
Son attention se reporta vivement sur le vampire.

« Quand ? »

Il sourcilla légèrement, mais suivit Nick à l'écart lorsque celui-ci l'attrapa par la manche, restant muet un moment après qu'il lui ait donné plus de détails sur le fameux rendez-vous. Il ne tiqua même pas lorsque Murphy affirma qu'il serait de la partie, préoccupé par la suite. Il avait raison, c'était maintenant ou jamais pour mettre la main sur celui qui amenait les siens à retourner leur veste. Seuls Aodh et As étaient au courant, les talkies n'avaient pas assez de portée, et il n'avait aucune confiance quant à la discrétion de leur conversation par téléphone. Ce serait trop court pour faire l'allé-retour et mettre quelque chose en place. C'était le premier point. Le second 'étant : que faire de Declan à présent.

« ... »

Il contourna Murphy, et vint de nouveau se poster devant l'allemand, s'accroupissant en face de lui cette fois, et pendant une longue minute, ils s'observèrent silencieusement, avant qu'il ne demande :

« Qu'est-ce que tu peux me dire sur la tour ? »

Il était allé là-bas, quand il l'avait perdu hier, il en était sûr à présent.
Declan crispa sa mâchoire, fronçant ses sourcils, mais fini par seulement secouer sa tête, prononçant quelques mots dans un anglais à l'accent allemand prononcé pour la première fois. Cependant, il ne leur apprit rien de concluant de ce côté, il avait été cagoulé alors qu'on l'emmenait jusqu'à sa soeur.

« Je ne l'ai vu qu'une minute, mais c'était elle... elle est bien vivante. »

Daryl acquiesça doucement. Maintenant que Nick avait tiré toutes les infos intéressantes de son cerveau, l'allemand n'avait plus à se taire, mais c'est davantage le fait qu'ils savaient tout les deux comment ça allait se terminer qui lui déliait la langue. Declan était parti seul de la meute un jour plus tôt. S'il ne revenait pas, il serait facile de penser qu'il lui était arrivé quelque chose à l'extérieur. Et s'il n'était pas le seul traitre au sein du clan, ces derniers penseraient la même chose et ne sauraient pas qu'on avait découvert une taupe au coeur même de Moycullen Bogs. Le ramener était trop dangereux.

« ... Murphy. Tu devrais sortir. »

Les lycans étaient une communauté soudée. L'entraide et le partage étaient des valeurs fondamentales. Cependant ils étaient également des créatures brutales. Les conflits se réglaient par le combat, et pouvaient être mortels, presque toujours même, lorsqu'il s'agissait de duel pour le pouvoir. Un loup pénétrant sur le territoire d'une meute autre que la sienne sans s'annoncer mettait sa vie en jeu. Ce qui menaçait la meute devait être éliminé. Ça avait toujours été ainsi. Daryl le savait. Declan le savait. Murphy... Murphy était encore perturbé par le genre d'interrogatoire qu'il pouvait pratiquer. Il n'avait pas à être mêlé à tout ça plus qu'il ne l'était déjà.

NΞRIOИ
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
« Dancing with the devil » | Feat Daryl
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Sacrifice of Haiti "Pact with the Devil"
» Alignement NewJersey Devil
» Supernatural;; Sympathy For The Devil
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» DARYL MANDRYK

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Island Of the Damned ::  :: Les Limbes-
Sauter vers: