The Island of the damned est un forum post Apocalyptique rassemblant un grand nombre de créatures surnaturelles.
 

Partagez | 

 We don't need the light, we'll live in the darkside (ft. Killian)

♦ Humain ♦
survivant des limbes
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 81
Points RP : 211
Date d'inscription : 24/07/2018

We don't need the light, we'll live in the darkside
Killian McGrath & Keira Young

 
« Beneath the sky As black as diamonds We're running out of time Don't wait for truth To come and blind us Let's just believe their lies Believe it, I see it I know that you can feel it No secrets worth keeping So fool me like I'm dreaming  Take me through the night
Fall in to the dark side We don't need the light We'll live on the dark side»

Onguents et préparations... Personne n'aurait pu prédire que l'impétueuse blonde serait capable de se focaliser suffisamment pour apprendre de nouvelles choses, qui appartiennent pourtant souvent au passé. L'art des plantes, l'oubli de leur vertu. Elle en soupire parfois. Revenue, par la force des choses, à un mode de vie ancestral, qui se contente du minimum, en regrettant le faste qu'elle a pu avoir en la présence de Callan. Elle en soupire d'ailleurs, lorsqu'elle remarque le mal qu'elle possède, à se défaire de son empreinte. Trois années pourtant, ont filé comme des prostituées une fois payées. Mille quatre vingt quinze jours écoulés, pour un résultat bien pathétique. Elle n'est rien d'autre qu'esclave de ses craintes, sans parvenir à entièrement retrouver ce qu'elle était avant d'arriver en Irlande. Elle craint oui... Non pas les vampires. Pas même le vampire. Ce qu'elle craint, c'est plutôt ce qu'elle est devenue à cause de son emprise. Elle la rejette... Tout autant qu'elle l'embrasse. Incapable de se délester de ce qu'il a apposé sur ses épaules. Elle tente pourtant. Armée de cette faux de fortune, de toute sa bonne volonté, mais surtout d'une noirceur qu'elle ne peut quitter. Chaque cauchemar la ramène entre ses draps, entre ses bras. Chaque souffle, la pousse à s'éloigner de cette influence néfaste. Illusion éternelle, qu'elle salue d'un mouvement d'humeur sec. Merde! Le fracas du bol qui s'écrase au sol n'améliore pas son humeur, qui devient plus exécrable encore. La blonde parvient à se couper, en récupérant les débris de l'objet. Liquide carmin, qui vient perler à son doigt et qu'elle observe, dans une hypnose étrange. Le sang. Son sang... Pulse dans ses veines, mais l'image la ramène de nouveau, dans ce passé qui ne la quitte jamais. Elle le maudit une fois de plus, avant de se redresser. Son regard s'écrase sur les bandages qu'elle fabrique, pour en enrouler un autour de son index. Elle enfourne ensuite le tout dans un sac de fortune, enfin prête à quitter sa masure.


Riverdall n'est pas si loin. Quelques pas à mettre l'un devant l'autre, pour trouver ses semblables. Qui lui semblent pourtant si différents maintenant. Loin se trouve, la dynamique et sociable australienne, qui se délectait d'un entourage divers et varié. Elle cherche désormais la solitude et évite autant que possible à fréquenter ces humains. Si similaires... et pourtant incomparables. Alors elle profite du voyage, pour se préparer, à affronter les pires créatures de cette île... Ceux qui peuvent la juger. Ceux qui peuvent la plaindre. Ceux qui penseront savoir mieux qu'elle, ce qu'elle devrait faire pour se débarrasser de ses démons. Ce sont finalement ceux qu'elle craint le plus. Alors à l'approche de la ville, elle frissonne, observe les ombres des barricades la gorge sèche, sans savoir si elle va finalement se résoudre à y entrer. Alarme probablement stérile, paranoïaque même alors qu'elle reste là, à observer la vie s'écouler autour d'elle, sans qu'elle ne parvienne à se sentir mieux. Comme étrangère, dans un pays dont elle ne comprendrait pas la langue. Pourtant elle a franchi les murs de la ville, sans se sentir plus à l'aise. Etrange sensation qui la prend, alors que le monde tourne autour d'elle. Elle s'arrête, au milieu d'une place, observant les alentours sans savoir ce qu'elle cherche pourtant. Quelqu'un? Elle scrute les visages, incapable de ne pas laisser une once de doute la prendre. Cette impression, de retomber dans un piège, comme plus de vingt ans plus tôt, lorsqu'elle avait rencontré sa destinée, en pénétrant à River Crow, ne la quitte pas. Son estomac se retourne une seconde, elle est à deux doigts de s'épancher, face au malaise qui la prend soudain alors qu'elle sent le malaise poindre. Pas encore. Pas cette fois. Cette ville n'est pas la même. Cette ville n'est pas celle qui l'a vu tomber. Cette ville n'est pas River Crow.


Foie au bord des lèvres, elle sent la bile remonter, son repas frustre reprendre le chemin inverse et elle titube, jusqu'à apposer sa main sur le mur le plus proche. Elle s'empêche de tomber, difficilement, doigts crispés sur les briques poisseuses. Et pourtant la blonde ne peut échapper à l'inévitable, alors que ses fluides s'étalent au sol dans un haut le cœur sonore. Des chaussures sont dans son champ de vision, elle ne s'en préoccupe pas, trop ancrée dans son embarrassant déballage. Tout s'arrête finalement, aussi vite que monté, le malaise s'estompe, pour s'évanouir dans un dernier crachat. Et finalement elle se redresse... pour s'ancrer dans des pupilles, probablement propriétaire des chaussures précédentes. Euh... Salut! Elle rougit soudainement, lorsqu'elle se rend compte de son épanchement salissant. Désolée... Qu'elle marmonne finalement avant de détourner le regard. Sa mâchoire se serre, elle comprend que sa présence sera jugée d'autant plus rapidement maintenant...
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
We don't need the light, we'll live in the darkside (ft. Killian)
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rose clair (Light Pink Colour Supplement)
» Moelleux au chocolat light
» Croissants light
» Béchamel Light (Vert)
» orangina light, permis ou non?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Island Of the Damned ::  :: Les Limbes :: Riverdall-
Sauter vers: