The Island of the damned est un forum post Apocalyptique rassemblant un grand nombre de créatures surnaturelles.
 

Partagez | 

 In restless dreams I walked alone (ft. Ohanzee)

Djinn
Progéniture d'Ève
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 108
Points RP : 264
Date d'inscription : 29/06/2018

In restless dreams I walked alone
Ohanzee Blackbird & Henrik Jorgensen

 
« arrow streets of cobblestone 'Neath the halo of a streetlamp I turned my collar to the cold and damp When my eyes were stabbed by the flash of a neon light That split the night And touched the sound, of silence And in the naked light I saw »

Ses pas atteignent bientôt Cork. Presque machinalement, il a suivi l'impulsion, pour arriver en terre des sorciers. C'est malsain, probablement dérangeant, puisqu'il n'est pas là pour de bonnes raisons. Il veut simplement la voir. S'imprégner de sa beauté encore un peu. Juste l'observer, à défaut de pouvoir faire plus. La savoir vivante, le dérange autant qu'il s'en délecte. Son cœur souffre de l'avoir vu. Mais souffre encore de ne plus la voir désormais. C'est la raison de sa présence ici. Très tôt dans la matinée. Le jour ne pointe que très légèrement le bout de son nez et il remonte son col, dans la fraîcheur de l'Irlande. Cigarette au bec, il observe les alentours, sans trop savoir où aller désormais. Sens de l'orientation aléatoire, parfois bon, souvent désastreux, il se retrouve de nouveau à battre la campagne. Sourcils froncés, agacement visible dans ses gestes hachés, mais il continue d'avancer, l'oeil alerte, prêt à trouver le moindre indice quand à la direction à prendre pour retrouver la ville de Cork. Entre ses jambes, le moteur de sa moto piaffe d'impatience, alors il décide, prend un chemin au hasard, pour simplement cesser cette inertie qui est à deux doigts de le rendre fou. La route défile sous ses yeux, mais rien ne lui indique qu'il est sur le bonne. C'est d'une stupidité à faire peur, que de se retrouver à nouveau esclave de son incapacité à se diriger efficacement. Un grognement quitte ses lèvres alors qu'il s'arrête encore. Pupilles qui cherchent, mais ne trouvent rien d'autre qu'un silence étrangement dérangeant. Rien ne traîne autour de lui. Pourtant quelque chose le perturbe. Il n'est pas seul, de ça il pourrait jurer.


Il quitte son destrier, éteint son moteur pour se concentrer plus intensément, comme pour trouver ce qui le dérange, munis d'un espoir proche de la folie. Ce n'est pas la jolie blonde qui viendra déranger la quiétude de ce silence très matinale. Plutôt l'une de ces autres créatures. Pourtant son cœur s'emballe, il sent une cavalcade commencer. Comme une espérance, qui ne se verra pas exaucée. Il la cherche, des yeux, mais sa vue n'est pas aussi bonne qu'il le voudrait. Les affres de la nuit traînent encore dans le ciel, la noirceur l'entoure et c'est pour cela qu'il reste définitivement perdu. Un juron quitte ses lèvres, alors qu'il quitte son destrier, pour observer les alentours un peu plus en détails. Quelques pas l'éloignent, puis il revient pour mettre en route son système de sécurité fait maison. Cette moto devient son seul bien désormais. Son esprit divague de nouveau, repart dans ce passé qui le fait tant souffrir pourtant. Ses yeux se brouillent et il sent la colère monter en même temps que ces larmes qu'il refoule et renvoie au fin fond de son âme d'une grande inspiration difficile. Gorge douloureuse alors qu'un sanglot vient s'y accrocher. Rageur, il s'avance d'un pas agressif vers un bosquet non loin. Aveuglé dans sa révolte, il n'observe pas ses pieds, il ne regarde pas. Grogne et marmonne dans une impulsivité qui lui ressemble bien.


Et il s'étale finalement au sol. Trébuche sur un obstacle qu'il n'a pas avisé auparavant. Et dans sa chute il tape du poing et ronchonne une fois de plus, incapable de taire la frustration qui naît chaque seconde un peu plus. Il roule finalement sur le dos et reste un peu plus longtemps allongé, presque à se remettre en question quand à sa présence ici. Elle n'a finalement ni queue, ni tête. Il ne devrait pas être là. A pourchasser sa chimère comme le moindre pathétique amoureux. Plan stupide, qui le pousse à se retrouver au milieu de nul part, les quatre fers en l'air, à côté d'un... homme? Son regard a glissé sur l'obstacle qui l'a fait chuté et la surprise peint bientôt ses traits. Suffisamment pour qu'il se redresse et se relève même pour observer la silhouette étendue sur le sol. Un homme oui. Nu... aussi. Et la colère du danois fond, pour laisser ses lèvres s'étirer dans un petit sourire, mi moqueur, mi amusé. Ses bras viennent se croiser sur sa poitrine et du pied, il vient tâter l'immobilité. Eho? Y'a quelqu'un là dedans? Il rit de sa propre blague stupide, avant de finalement s'accroupir devant lui. Le djinn tend la main, réfléchit une seconde sur la probabilité que le corps soit toujours en vie. Un mouvement semble visible, une respiration probablement alors ses lippes s'élargissent un peu plus. Ses doigts se tendent, il s'approche de la peau, qu'il caresse de façon aérienne. Ses pouvoirs restent pour l'instant éteint, alors qu'il hésite. Le discours de sa blonde préférée résonne encore toujours un peu dans un coin de son esprit quand il ne sait pas quoi faire. Quitte ma tête skat, tu vas me rendre fou... Cette fois il marmonne, dans sa barbe, dans sa langue natale, toujours dans l'indécision quand à la suite.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
In restless dreams I walked alone (ft. Ohanzee)
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JEAN ϟ blue jeans, white shirt, walked into the room you know you made my eyes burn.
» Live your dreams
» DB Dreams !
» Flavia Albina ¤ Real things in the darkness seem no realer than dreams...
» Nymeria ∞ Please don't see just a girl caught up in dreams and fantasies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Island Of the Damned ::  :: Cork-
Sauter vers: